Concours de réalisation de spots sur l’acceptation des réfugiés : Les trois meilleures productions primées par Amnesty international

185

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Pour asseoir l’acceptation des réfugiés dans la conscience collective, l’Amnesty international Bénin a initié un concours de réalisation de spots sur les demandeurs d’asile et l’acceptation des réfugiés. Une initiative de Amnesty international Bénin en collaboration avec Unhcr qui vise à sensibiliser la population sur les droits et les responsabilités des réfugiés. Les meilleures productions ont été primées, vendredi 15 novembre 2019 au cours d’une cérémonie de remise de prix à l’Institut supérieur des métiers de l’audiovisuel (Isma).

«Accueil et acceptation des réfugiés et demandeurs d’asile». C’est sur ce thème que huit candidats au départ ont réalisé des spots d’une durée de cinq minutes afin de sensibiliser l’opinion publique nationale sur les bonnes pratiques à avoir à l’égard des réfugiés et des demandeurs d’asile. Le jury composé de cinq membres avec à sa tête Sandra Adjaho, après un travail minutieux (visualisation et lecture critique rationnelle) basé sur l’intérêt de la thématique et la qualité de la production (la qualité du scénario, de l’image, du jeu d’acteur, du son, du montage et de la créativité) a dévoilé son résultat. Et c’est le duo Fidèle Hounhouedé et Fidèle Kossou qui enlève le grand prix devant Moubarack Djinandou et Yaovi Amehounkpè. «Je ressens beaucoup de soulagement et de fierté au vu de tous les efforts qu’on a eus à faire dans la réalisation du spot», s’est réjoui Fidèle Hounhouedé. Dans son message, la Chargée des protections des réfugiés, représentant la Commission nationale chargée des réfugiés (Cncr), Mélanie Lekpè a apprécié le travail fait par les lauréats. Elle a par ailleurs félicité les récipiendaires pour l’intérêt qu’ils ont apporté à la thématique à travers leurs productions instructives. «Les productions ont parlé… et c’est l’objectif visé. C’est dire, quelque chose qui puisse parler aux oreilles et surtout au cœur. Parce que, c’est le cœur qui aime», dira le Directeur exécutif d’Amnesty international Bénin, Fidèle Kikan. A l’en croire, ces productions sont dans la simplicité mais aussi dans la gravité. Il a rassuré qu’il mettra tout en œuvre pour la diffusion de ces productions pour que la population puisse entendre le message que véhicule les films. Enfin, le Directeur Fidèle Kikan invite la population à accepter les réfugiés et les demandeurs d’asile. «Car cela peut arriver à tout le monde», a-t-il conclu.
A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite