Célébration de la semaine scientifique : De braves femmes du monde de la science honorées

392

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Le ‘’Nef’’ crée  l’émulation)

Sanoussi Faouziath, Moussé Agnikè Wassiyath et Chadaré Flora sont des femmes ténors du monde des sciences au Bénin. Toutes nanties d’un Doctorat en sciences et technologie, leur mérite a été célébré samedi 16 novembre 2019 au cours d’une soirée cocktail organisée au centre culturel chinois. C’est suite à un appel à candidature que ces femmes ont déposé leur dossier composé des diplômes, d’articles scientifiques publiés dans des revues nationales comme internationales, de lettre de motivation et d’autres pièces non moins importantes. Après l’examen des dossiers fait par un collège de scientifiques de haut niveau, Faouziath, Wassiyath et Flora ont impressionné le jury qui a jugé utile de faire d’elles les femmes scientifiques d’Afrique les plus cotées en matière de recherche et d’innovations scientifiques.  L’évènement entre dans le cadre de la célébration des femmes scientifiques inscrite au cœur de la commémoration de la semaine scientifique initiée par le ‘’Next Einstein Forum (NEF)’’ dont l’ambassadeur en fin de mandat est Donald Tchaou, en partenariat avec l’IRD. Selon le responsable du Nef, plusieurs activités ont été organisées dans le cadre de cette semaine scientifique qui a accueilli les sommités du monde de la science à savoir des Recteurs d’Universités ainsi que des Start-Up qui ont rivalisé d’ardeur en matière de création et d’innovation technologique. « Les femmes scientifiques des pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire, rencontrent de nombreuses difficultés avant d’atteindre leur plein potentiel en tant que chercheuses ou chef de file dans leur domaine de recherche en milieux universitaires ou industriels » explique le comité d’organisation de l’événement pour indiquer ce qui justifie cette opportunité qu’on accorde à la gent féminine de voir ses efforts couronnés de sésames. « J’aurais souhaité que ce ne soit pas la dernière édition. Que d’autres s’en suivent pour donner cette chance à beaucoup d’autres femmes, qui, comme nous, se battent au quotidien dans leur domaine de recherche pour s’imposer » suggère la lauréate Chadaré Flora.

- Advertisement -

 

TG                 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite