Salon des Tic pour l’agriculture 2ème édition : Concevoir des solutions numériques pour une agriculture durable

405

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La deuxième édition du Salon des technologies de l’information et de la communication pour l’agriculture a été officiellement lancée ce mardi, 12 novembre 2019 à Porto-Novo sur le Campus de l’école de sociologie rurale et de vulgarisation agricole (Université national de l’agriculture). Le présent salon qui se déroule du 12 au 14 novembre 2019 permettra de mener des réflexions sur les problèmes du secteur agricole et de concevoir des solutions technologiques adaptées pour une agriculture durable….

Organisé par la Chambre nationale d’agriculture en partenariat avec Access Agriculture, Next Einstein Forum, Tic Agrobussiness center, l’Université nationale de l’agriculture, le Salon des Tic pour l’agriculture édition 2019 se veut un cadre d’échanges et de partages d’expériences sur les défis du secteur agricole à l’ère du numérique. Ainsi, à travers des expositions, ateliers, conférence publique et autres activités, les différents acteurs du monde agricole harmoniseront leurs connaissances pour solutionner les problèmes de l’agriculture béninoise grâce au Tic. A en croire le président de la Chambre nationale de l’Agriculture, les outils numériques sont incontournables de nos jours et leur importance pour l’essor du secteur agricole n’est plus à démontrer. Si les réseaux sociaux améliorent déjà les rendements des producteurs, les outils technologiques sont indispensables pour améliorer la compétitivité des chaines des valeurs. Il sera question, au cours du présent salon, de présenter les nouvelles avancées technologiques en faveur du secteur agricoles et les solutions à fort impact économique ainsi que les dispositions légales encadrant l’usage des tics dans l’agriculture. De même, il est prévu une formation des start-up sur la structuration des organisations paysannes, les différents outils et méthodes afin qu’en retour, ces dernières puissent concevoir des solutions adaptées pour une agriculture durable. “Le salon servira de cadre pour apprécier la contribution des Tic au développent du secteur agricole“ a-t-il précisé. Des expériences de réussite seront également au cœur des échanges. Conscient de l’effet catalyseur des Tic, il a appelé à des réflexions approfondies afin de parvenir à des solutions concrètes. Quant au représentant du maire de Porto-Novo, Dr Ahlonsou François, il s’est réjoui de l’initiative avant de rassurer de la disponibilité du Conseil municipal à jouer sa partition dans la marche vers une agriculture durable. Présent, Karim da Silva s’est dit ravi de l’intérêt que suscite aujourd’hui l’agriculture à l’ère du numérique. Rappelant la vision du gouvernement de faire du Bénin, la plateforme numérique de la sous-région, le représentant du ministre de l’économie numérique et de la digitalisation, Sylvain Ahounou a félicité les organisateurs pour cette initiative en phase avec ladite vision. Il faut faire valoir la fibre de l’agriculture à travers le numérique, lance Dr Toko Abdoulaye, représentant du ministre de l’agriculture. A l’en croire, le numérique est un puissant levier pour accélérer la croissance économique car étant un moyen efficace pour faire des progrès significatifs et rendements meilleurs. Les réseaux sociaux et applications mobile permettent d’intégrer les Tic dans la chaine de développement agricole. Et pour mieux appréhender la complexité du secteur agricole dans un environnement en perpétuelle mutation, le gouvernement accorde une place de choix à la digitalisation de l’agriculture. Une révolution qui exige l’implication de tous. Les rideaux tomberont sur l’édition 2019 du présent salon des Tic jeudi prochain.

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite