Cantines scolaires : Des repas de qualité douteuse servis aux écoliers ?

288

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Selon les informations relayées par plusieurs médias locaux, les repas servis aux écoliers seraient de qualité douteuse. Des travaux de contrôle de qualité menés dans les cantines de plusieurs écoles par deux structures dont la DANA ont permis de découvrir que les repas contiennent des microbes d’origine fécale, selon Educ’Action et le site 24haubenin. “Selon Dagbégnon Tossougbo, le chef service de la qualité, des analyses et de la législation alimentaire de la Dana, rapporté par Educ’Action, « la qualité hygiénique est trop chargée micro-biologiquement, c’est-à-dire que ce n’est pas propre ». Les résultats ont révélé qu’ « il y a beaucoup de microbes » et « surtout les microbes d’origine fécale ». Ce constat alarmant n’est pas sans conséquences sur la santé des enfants et plusieurs facteurs favorisent cela. Il y a entre autres, le manque de matériaux adéquats pour le lavage des mains des apprenants avant la consommation de chaque repas, les microbes de l’atmosphère c’est-à-dire que dès que la nourriture est servie, celle-ci peut être contaminée par le vent qui transporte également des micro-organismes et des substances toxiques“, renseigne 24h au benin. Il est également reproché aux vendeuses qui préparent les mets de ne pas observer les règles d’hygiène. “Lors du contrôle de qualité de la nourriture dans les cantines scolaires, il a été également constaté que des vendeuses n’ont pas de carnet de santé, or dans les normes sans cela, elles ne doivent pas vendre dans l’établissement. La contamination des repas engendre donc des conséquences sur la santé des apprenants avec la venue des maladies telles que, la diarrhée, le choléra, la fièvre typhoïde et les symptômes comme les vomissements, la fatigue et autres. Face à ce constat qui met en danger la santé des apprenants, le chef service de la qualité, des analyses et de la législation alimentaire de la Dana a donné des conseils aux bonnes dames. Il suggère que les repas soient servis au chaud aux enfants, ce qui diminue les risques de contamination. Selon lui, il doit y avoir aussi un chargé d’hygiène dont la mission sera de veiller rigoureusement sur les repas que consomment les enfants“, peut-on également lire.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite