Atlantique-Littoral : L’Ong Be The Best contribue à la formation et à l’installation des jeunes

173

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Chargé de coopération de l’Ambassade de France, Bernard Klein, a tenu une séance de restitution avec les jeunes ayant bénéficié pour le compte de cette année de formation puis de l’installation des jeunes. La séance de restitution a eu lieu ce mercredi 06 novembre 2019 à Cotonou, en présence des bénéficiaires, des formateurs et des responsables d’ Aprovie-ong et Be the Best.

En somme 50 jeunes dont 12 garçons et 38 filles venus des départements de l’Atlantique et du Littoral ont été choisis pour prendre part à une formation en Pâtisserie, cordonnerie moderne, sérigraphie où en joaillerie. Après trois mois de formation intense, la cinquantaine de jeunes est désormais mieux outillée puis installée à leur propre compte. Leur formation a été possible grâce au Projet Innovant des Sociétés Civiles et Coalitions d’Acteurs (PISCCA) de l’Ambassade de France mis en œuvre par Aprovie-ong et Be the Best.
Les bénéficiaires n’ont pas manqué d’exprimer toute leur gratitude à l’endroit de l’Ambassade de France qui a financé ce projet qui, aux dires des bénéficiaires, facilite leur insertion professionnelle et leur permet de gagner leur vie. Ils se sont engagés à être les meilleurs mais aussi des exemples dans leur secteur d’activités dans leur milieu de vie.
Le chargé de Coopération de l’Ambassade de France, Bernard Klein, n’a pas manqué de dire toute sa satisfaction car l’objectif visé est atteint. Mieux, il va permettre aux bénéficiaires de subvenir désormais aux besoins de leur famille respective, a précisé le Chargé de Coopération de l’Ambassade de France. Il n’a pas manqué d’indiquer que le projet Piscca est un projet qui appuie la société civile. C’est la coalition d’acteurs, c’est-à-dire que les gens se mettent ensemble pour essayer de travailler, appuyer la société civile à transformer la vie quotidienne, a-t-il martelé. Au regard de la réussite du projet, il n’a pas manqué de rassurer que le projet va se poursuivre l’année prochaine et va permettre de résoudre le problème d’emploi des jeunes. Il faut noter que ce projet entièrement financé par l’Ambassade de France au Bénin existe depuis une trentaine d’années sous plusieurs dénominations.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite