Guinée Conakry/ Contre tout 3ème mandat : Kemi Seba écrit à Alpha Condé

627

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

A quelques mois de la fin de son second et dernier mandat constitutionnel, l’actuel président de la Guinée Conakry, Alpha Condé, fait feu de tout bois, pour réviser la Constitution du pays. Une situation qui a basculé cette Guinée dans des contestations avec comme corollaires, des répressions meurtrières et emprisonnements tous azimuts. Si les guinéens ce faisait, espèrent pallier toute velléité d’une révision opportuniste gage d’un éventuel troisième mandat pour Alpha Condé, dans le camp de ce dernier, rien n’en est. Pour apporter son soutien à ce peuple et amener Alpha Condé à abdiquer, Kemi Seba, président de l’Ong Urgences panafricanistes, s’est donc adressé au Chef de l’Etat guinéen, à travers une lettre ouverte, dont voici l’intégralité.

 

KEMI SEBA: “LETTRE À ALPHA CONDÉ”

 

À son excellence le président actuel de la République de Guinée Conakry, Monsieur Alpha Condé.

 

Je vous écris ce message en une période critique de l’Histoire  de Guinée, et de l’Afrique de manière générale.

 

Monsieur le Président,

 

Vous avez été durant vos débuts politiques (dans l’opposition) un héroïque et fervent défenseur de la démocratie. Défenseur qui fût même envoyé en prison pour ses convictions.

 

Aujourd’hui au pouvoir, vous l’ex-détenu politique pro-démocratie, vous incarcérez illégitimement  à foison. Pire  vous faites assassiner ceux qui ont le malheur de s’opposer à votre tragique dérive dictatoriale.

 

Vous étiez un ESPOIR, vous êtes en train de devenir UN CAUCHEMAR. A cause de quoi? A cause de votre amour MALADIF du POUVOIR.

 

Vous souhaitez un 3ème mandat. Et la majeure partie du peuple s’y oppose. Elle ne s’y oppose pas uniquement  parce qu’elle tient religieusement à la loi des 2 mandats maximum pour un président. La majorité du peuple guinéen s’oppose aussi  à votre 3ème mandat car dans les faits vous n’avez rien fait de bon  sur le terrain de la justice sociale durant vos 2 mandats. Et il y a un adage qui dit jamais 2 sans 3.

 

Corruption, népotisme, enrichissement d’une minorité, paupérisation de la majorité. Triste est le bilan.

 

Monsieur le Président, si vous aimez l’Afrique plus que le pouvoir, je vous en conjure, arrêtez le massacre. Retirez-vous avec dignité, présentez vos excuses aux familles de ceux de vos compatriotes que vous faîtes assassiner. Libérez ceux qui comme mon courageux  frère et ami ELIE KAMANO, ont été injustement INCARCÉRÉS car (comme vous auparavant) ils se battent pour la LIBERTÉ.

 

Monsieur le président, chaque persécution a un début et une fin. Vous êtes à une période où vous avez les pleins pouvoirs dans vos mains et vous vous pensez  sans doute intouchable. Mais n’oubliez jamais qu’aucun président n’est éternel, et tôt ou tard si vous ne vous retirez pas avec dignité, le peuple finira par vous déloger. Et à ce moment-là,  c’est le pire que vous risquerez.

 

Kemi Seba, président de l’ONG Urgences Panafricanistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite