Audience du lundi 1er avril 2019 de la famille Kerekou avec le President de la Republique

1 705

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement

 

Avant tout propos, il m’échoit l’honneur de prendre la parole en tant que port-parole de la famille Kérékou por vous dire infiment merci de nous accorder cette audience en dépit de votre agenda très chargé.

 

Monsieur le Président de la République, la délégation de la famille KEREKOU qui se trouve devant vous est composée ainsi qu’il suit :

Modeste KEREKOU

Clarisse KEREKOU

Fréderic KEREKOU

Franck KEREKOU

Sarah KEREKOU

Salomon KEREKOU

 

Une fois encore, dis-je, nous sommes honorés par cette audience ici à votre cabinet.

Monsieur le Président de la République:

L’objet de notre demande d’audience que vous nous faites l’honneur de nous accorder porte sur le domaine ayant sevi de résidence à notre Feu Père le Général Mathieu KEREKOU de 1965 a son décès en 2015

Monsieur le Président de la République,

Pour nous héritiers du Général KEREKOU,ce domaine reste et demeure un lieu chargé d’histoire et de souvenir et se confond même à une maison familiale comme il est d’usage dans nos coutumes africaines. Ce domaine nous a vus naître et son histoire remonte a plus de cinq décennies. Connu du grand public sous l’appellation Résidence les Filaos, ce domaine reste dans la mémoire collective des Béninois comme l’unique domicile du père de la démocratie béninoise, Feu Président Mathieu KEREKOU.

Pour nous, veuve, fils et fiIles du feu Général KEREKOUf avions toujours considéré ce domaine comme faisant partie du patrimoine privé de notre Feu père. A preuve, depuis la disparition du Président KEREKOU. nous avons toujours reçu les avis d’imposition du domaine que nous avons honoré pour nous mettre à jour vis-à-vis du fisc.

Mieux. des travaux d’aménagement y ont été effectués sur fonds propres de notre Feu père avant son décès. Tout ceci nous confortait de ce que ce domaine lui appartient.

Ce n’est que courant 2018 à l’occasion d’une séance d’échange avec le Ministre d’Etat Secrétaire général à la Présidence de la République Irénée KOUPAKI, suite à vos instructions, qu’il nous a été indiqué que ce domaine appartenait à l’Etat parce que notre Feu père n’aurait pas formalisé I’acquisition de ce domaine .. Et pourtant, dans le cadre de la gestion de la succession, plusieurs personnalités, témoins vivant de histoire politico-administrative de notre pavs, notamment Messieurs Ben Toko, Séfou Fagbohoun, les Ministres Christian Lagnidé, Amos Elègbè, le Général Alassane Massoudou, et bien d’autres nous ont rassuré que le domaine était une propriété du feu Général. Ces témoins encore vivant nous ont confié avoir concouru d’une manière ou d’une autre à la formalisation de cette acquisition.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Vous comprenez avec nous que c’est avec pincement au cœur que nous accuelllons la décision prise par votre Gouvernement de reprendre le domaine dans te giron de l’Etat. Sans pouvoir nous y opposer, nous formulons le vœu de ne pas voir démolir tout au moins le bâtiment principal ayant servi d’habitat à notre Feu père, le Général Mathieu KEREKOU.

 

Pour finir, nous aimerions porter à votre connaissance que nous sommes toujours devant les tribunaux dans le cadre de la gestion de la Succession. Notre souhait, une fois la succession terminée, est de créer un musée pour honorer la mémoire du père de la démocratie béninoise à l’Instar de ce qui se fait dans d’autres pays qui honorent leurs dignes fils ..

 

Notre doléance est que vous reveniez sur la décision de déménagement afin de permettre à toutes les parties de mener des recherches sur la question de propriété de ce domaine.

Je vous remercie, Monsieur le Président de la République,

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite