Lutte contre l’insécurité à Parakou : La police républicaine en guerre contre les hors la loi

650

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Plus d’une dizaine d’individus interpellés, 7 Motocyclettes volées et d’autres objets saisis Les éléments des commissariats du 1er et 2è arrondissement de la ville de Parakou ont mené conjointement une opération dénommée “Coup de poing” aux abords et à l’intérieur du marché Arzèkè dans la nuit du lundi 04 novembre 2019. 16 individus dont un qui revenait d’une opération de braquage et deux femmes ont été interpellés. Sept (07) motocyclettes d’origine douteuse de différentes marques, ont été également saisies au cours de la même opération. Le mardi 05 novembre 2019 aux environs de 20 heures 30 minutes, les trois commissariats d’arrondissement de la ville de Parakou, ont conjointement investi un ghetto au quartier Gah dans le troisième arrondissement. Sous la direction du lieutenant de police Charles Kindedohoun, commissaire du 2ème  arrondissement de Parakou, trois individus ont été interpellés dans le ghetto. La perquisition de leurs deux chambres a permis d’y découvrir des outils de cambriolages et plusieurs objets issus de différents cas de vol. Il s’agit prioritairement d’un appareil de scannage portant des références du MEMP, une imprimante, hache, coupe-coupe, couteaux, lance pierre, des cadenas, une pochette d’un appareil photos de marque Sony, des médicaments dopant, etc.

 

Poursuivant l’opération, l’effectif s’est rendu aux alentours d’une buvette, lieu de préparation d’actes de banditisme et de refuge de grands bandits de la ville. En ces lieux, six suspects ont été interpellés. La descente dans les quartiers voisins du grand marché de Parakou avec une patrouille pédestre a mis fin à cette opération à 00 heure 18 minutes avec la conduite de onze motocyclettes abandonnées sur les différents lieux d’opération.Les patrouilles tant motorisées et pédestres vont se multiplier de jour comme de nuit dans tous les quartiers de Parakou afin de mettre hors d’état de nuire tous les hors la loi. Charles Kindedohoun, commissaire du 2ème, demande à la population de ne pas hésiter à appeler les différents numéros verts afin d’alerter la police républicaine pour permettre à cette dernière de mieux assurer sa sécurité. Pour le commissaire central de Parakou, Saliou Kossoulou la guerre est déclarée aux hors la loi. Les éléments de la police républicaine sont aguerris pour la tâche. Et dans cette lutte contre la pègre, nul ne sera de trop, a-t-il insisté pour demander à la population de fournir les  renseignements à la police républicaine.

Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite