Port de Cotonou : Ce qu’il faut savoir de l’attaque du navire “Bonita’’

622

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Selon une alerte donnée par la Direction du Port autonome de Cotonou, le navire “Bonita“ arrivé en rade le 28 octobre 2019 a été attaqué dans la matinée du samedi, 2 novembre 2019 avec neuf membres de l’équipage kidnappés dont le commandant du navire. Les recherches des forces navales n’ont pas encore été fructueuses…

 

Un acte de piraterie a eu lieu dans la zone de la rade du Port de Cotonou. « Le navire Bonita, arrivé en rade le 28 octobre, a été attaqué à environ 9 miles de la passe d’entrée du port et 8 membres de l’équipage plus le Commandant du navire, ont été enlevés. Les agents de garde de la Capitainerie du Port ont tout de suite réagi à l’appel de détresse du navire. Le Commandant du Port a immédiatement averti le Commandant de la Base Navale et le Commissaire Spécial du Port ; et les dispositions ont été prises pour l’intervention des Forces Navales. Des officiers de la Police Judiciaire sont allés à bord du navire pour faire les premiers constats.

Samedi tôt le matin, une cellule de crise s’est réunie à l’Etat Major des Forces Navales et les autorités compétentes ont été informées. Samedi vers 14h, le navire a été accosté au poste 9 de Bénin Terminal, pour permettre à la police de poursuivre les enquêtes et l’audition des membres de l’équipage. En ce moment, l’enquête se poursuit. Les Forces Navales assurent des patrouilles quotidiennes en mer. Entre-temps, la surveillance a encore été renforcée », précise le communiqué de la Direction du Port autonome de Cotonou. De nouveaux détails ont été rapportés par beninwebtv qui, se référant aux informations de Radio France internationale, informe que l’opération s’est déroulée ce samedi 02 novembre vers 03h30 du matin. Le navire victime de l’attaque « était en rade et attendait d’être programmé pour le quai quand les pirates ont fait leur apparition à bord d’une embarcation », rapporte le média. Les neuf personnes kidnappées seraient toutes des Philippines alors que l’équipage était composé de 19 membres au moment de l’attaque, précise la source. « L’intervention des forces navales béninoises n’a pas permis d’appréhender les ravisseurs; d’ailleurs à leur arrivée sur les lieux, ils n’ont vu que l’échelle qui a servi aux pirates de prendre le contrôle du navire », renseigne beninwebtv. Par ailleurs, des dispositions subséquentes ont été prises pour renforcer la sécurité dans le périmètre et retrouver les otages. Les forces navales béninoises ont déjà fait plusieurs réunions de crise. Affaire à suivre !

 

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite