Programme sectoriel eau, hygiène et assainissement/GIZ : La Direction exécutive de l’Abm installée

1 008

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Autorité du bassin du Mono (Abm) a désormais sa Direction exécutive. La mise en place de cette dernière, jeudi 31 octobre 2019, à Cotonou, avec l’onction du Ministre béninois de l’eau et des mines en présence de son homologue togolais, permettra ainsi, par nombre de projets qui devront la caractériser, aux populations des deux pays de « coopérer dans une perspective de développement équilibré et durable », en terme de gestion des eaux transfrontalières. L’activité s’est déroulée en présence de partenaires techniques et financiers notamment l’Agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ) qui accompagne le Bénin dans la mise en œuvre de sa politique de l’eau à travers le Programme sectoriel eau, hygiène et assainissement (ProSEHA)

 

Le Conseil des Ministres de l’Abm, tient parole. Ceci, pour avoir respecté le délai d’installation de sa Direction exécutive, qui courait jusqu’au 31 octobre dernier. Une installation qui  permettra aux parties  et populations concernées de jouir des projets, qui seront issus de cette coopération bipartite. Pour le Directeur exécutif installé, cette Autorité est depuis sa création, teintée de plusieurs missions sur lesquelles, il promet de veiller pour leur mise en œuvre. Entre autres, il s’agit en effet pour lui : d’assurer la gestion durable du bassin aux moyens de la gestion équilibrée, équitable, concertée des ressources en eau et de développement. « De façon ramassée, l’Autorité du bassin du Mono a pour mission de contribuer à la réduction de la pauvreté, pour le développement durable des États parties et à une intégration socio-économique sous régionale », a laissé entendre le togolais Nicolas Gnankpahou, appuyé par son Ministre de l’eau, de l’équipement rural et de l’hydraulique villageoise, Issa Tchédé; qui n’a pas manqué d’abonder dans le même sens que son prédécesseur, tout en jurant de ne ménager aucun effort pour que son pays, contribue valablement à l’épanouissement de l’Autorité. En dépit de ces missions assignées à cette Autorité, le Bénin et le Togo nourrissent de grandes ambitions de développement durable, pour mener à terme la kyrielle de projets innovant et structurant, dont la présente Direction installée, aura la responsabilité de veiller à la concrétisation de ceux-ci. Le Ministre béninois de l’eau et des mines, Seibou Samou Adambi, sous l’égide de qui, cette installation est actée, a dans son adresse, insisté sur quelques-uns de ces projets. « Le chemin parcouru nous a permis de recenser de vastes chantiers, à construire par le Directeur exécutif et son Adjoint. Il s’agit essentiellement de la constitution et de la mise en place effective du forum des parties prenantes au développement du Mono, la promotion de l’Autorité du Bassin du Mono à travers la création d’un site web, la sensibilisation et l’information des populations sur la création, le fonctionnement et le rôle de l’Autorité du Bassin du Mono, la participation de l’Autorité aux rencontres régionales et internationales, l’adhésion de l’Autorité à des organisations régionales et internationales sur l’eau aux fins de conclure d’éventuels accords de partenariat », a-t-il martelé. Créée le 4 juillet 2014 à Cotonou, la convention qui instaure l’Abm, fut signée par les Chefs d’États béninois et togolais, le 30 décembre de la même année. D’une superficie de 24.000 kilomètres carré, le bassin du Mono est partagé entre le Togo et le Bénin. Le siège de l’Abm, est intégré à la Direction générale de l’eau, à Cotonou.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite