3e édition de l’Open international de taekwondo : Les meilleurs célébrés, objectif atteint par le comité

477

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Fédération béninoise de taekwondo (Fébétae) en collaboration avec la Ligue Ouémé-Plateau de taekwondo a organisé du 1er au 3 novembre 2019, sur l’esplanade de l’Assemblée nationale à Porto-Novo, la troisième édition de l’Open international de taekwondo. Un rendez-vous qui a rassemblé les pratiquants de cinq pays autour d’un même tatami. Au terme de trois jours de compétition, les meilleurs sont montés sont la plus haute marche du podium.

 

Venus du Togo, du Burkina Faso, du Niger, du Ghana et du Bénin, les pratiquants du taekwondo se sont exprimés sur le tatami et ont démontré leur savoir-faire technico-tactique pour se tirer d’affaire. Les duels étaient âprement disputés dans toutes les catégories. Les minimes (8 à 12 ans, 5e keup, des cadets (12 à 15 ans, 3e keup), les juniors (15 à 17 ans, ceinture noire 1er Dan ou 1er Poop au moins) et les seniors (17 ans et plus, ceinture noire 1er Dan ou 1er Poop au moins), filles et garçons, hommes et dames ont donné le meilleur d-eux-mêmes pour se trouver une place sur le podium. Si les combats étaient de belles factures, il faut aussi dire la compétition a connu de l’innovation à travers la présence des arbitres étrangers, l’utilisation de matériels électroniques. Pour le président de la Ligue Ouémé Plateau de taekwondo, Jules Yekpé, cette compétition est une occasion pour mesurer entre athlètes, les niveaux d’évolution et permettre aux arbitres d’acquérir de nouvelles connaissances. Pour sa part, Victorien Kougblénou, président de la Fédération béninoise de taekwondo (Fébétae), a affirmé que c’est pour la première fois que l’open de Porto-Novo revêt un caractère international. Pour lui, c’est un défi à relever surtout que la Febetae a entrepris depuis un moment, une marche progressive. Il a ajouté que les vainqueurs issus de l’open seront célébrés. Notons que l’open a connu la présence d’un parterre d’invités du mouvement sportif dont le Grand Maître Pierre Ogoudjobi, les représentants du ministère des Sports et du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-ben).

 

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite