Noël Chadaré à propos de la suspension des cours en journée continue : « Que les choses rentrent dans l’ordre »

1 830

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Elèves et parents d’élèves apprécient)

Dans un communiqué radiodiffusé n°071/MEMP/DC/SGM/DEP/DEM/SP, le ministre des enseignements maternel et primaire (Memp), Salimane Karimou désapprouve la pratique de journée continue dans les écoles privées. Selon l’autorité ministérielle, il s’agit d’une pratique contraire aux dispositions de l’article 11 alinéa du décret n°2007-279 du 16 juin 2007 fixant les conditions générales de création ou d’ouverture, d’extension, de scission, de gémination, de transfert, de fermeture, de changement de dénomination et de fonctionnement des établissements maternel, primaire et secondaire général. « En conséquence, j’enjoins à tous les promoteurs initiateurs de cette pratique de se conformer rigoureusement et sans délai à l’esprit et à la lettre des textes en vigueur qui déterminent entre autres, les conditions d’un fonctionnement en régime spécial notamment l’article 76 du décret sus cité…En tout état de cause, tout promoteur qui ne se conformera pas à la présente prescription sera tenu seul responsable des conséquences qui en découleraient de son comportement », menace le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou. Une décision qui s’imposait pour restaurer l’autorité de l’Etat, selon le secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes (Cosi-Bénin), Noël Chadaré. Dans une vox populi réalisée par votre journal, élèves et parents en parlent…

Noël Chadare, Sg/Cosi : « Que les choses rentrent dans l’ordre »

 

Je crois que c’est une très bonne décision. C’est une bonne décision parce que nous sommes dans une République, il y a des lois et des textes qui la régissent. On ne peut se comporter comme si on n’était pas dans une république et faire les choses à sa guise. A travers cette décision, on a donc restauré l’autorité de l’Etat. Même si je dois vous dire que l’option qui a été faite par les écoles confessionnelles pour faire les cours en journée continue, c’est une option qui n’est pas mauvaise. Elle n’est pas mauvaise, je l’apprécie mais il ne faut pas que ce soit une décision isolée. Il faut qu’elle soit réfléchie, mûrie avec tous les acteurs. Que ce soit une décision de notre pays. Que nos apprenants commencent très tôt à 7heure et finissent à 14heure ou 15 heure, çà leur permet de mieux se reposer dans l’après-midi avant de reprendre avec les cahiers pour apprendre leurs leçons. C’est une bonne initiative mais elle est isolée, elle ne respecte pas ce qui se fait dans la République. Ce qui fait que moi, j’apprécie à sa juste valeur, la décision prise par le ministère des enseignements maternel et primaire parce qu’elle permet de restaurer l’autorité de l’Etat. On n’est pas dans une pétaudière, donc il faut faire les choses selon les normes régissant la vie dans ce pays. Que les choses rentrent dans l’ordre normal mais que l’Etat aussi, le gouvernement commence par penser à cette initiative, c’est une bonne option. Ce serait une bonne chose de généraliser dans toutes les écoles les années à venir.

 

Mahoumoud Coles, Parent d’élève

 

Je pense que les écoles publiques devront s’inspirer du privé car c’est un programme de cours très favorable aux enfants, apprenants. Dans certains, c’est déjà le cas. Quand l’enfant rentre des cours à 14heure ou 15heure, il a tout le temps pour se reposer et surtout de réviser ses leçons. C’est mieux car il n’a pas à écourter sa sieste pour filer à l’école pour les cours de la soirée. D’ailleurs, c’est pour cela que vous voyez des enfants qui somnolent en classe pendant que l’enseignant dispense le savoir. Dites-moi alors ce qui est plus avantageux pour nos enfants ? En tout cas, moi j’ai toujours insisté sur ce facteur pour inscrire mes enfants dans une école.

Inès Fachina, Cs Anatole France

 

Les cours en journée continue nous aident beaucoup car nous avons du temps pour réviser, faire nos exercices et dormir tôt avant de reprendre le chemin de l’école le lendemain. Moi, c’est pour la première fois que j’ai ce type de programme et cela m’avantage beaucoup. Avant, je rentrais après 19heure et le temps de faire mes travaux domestiques, le sommeil est là et il était difficile de réviser ses leçons avant de se coucher. Parfois, je me levais à 5heure du matin pour réviser avant d’aller au cours à 7heure. Pour moi, les cours en journée continue, c’est mieux.

Lanignan Sikiratou, parente d’élève

 

Suspendre les cours en journée continue, c’est nous en tout cas moi, c’est me mettre davantage en difficulté car je serai contrainte de faire tellement de va-et-vient de la maison à l’école de mes enfants. Ce n’est pas bien pour mon commerce. D’habitude, quand je les dépose le matin, je repasse les chercher dans l’après-midi et je sais que cela fait à demain. Mais si je dois revenir les récupérer à midi, les ramener à 15h et revenir à 17heure ou 19heure, vous voyez que je serai la plus malheureuse. S’il y a des conditions à remplir, je propose aux écoles concernées de s’y conformer pour maintenir ce programme des cours en journée continue. C’est plus avantageux

 

Réalisation : Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite