La loupe : La révision à polémiques

437

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Et de trois.

Révision de la Loi fondamentale du 11 décembre 1990. Le Président Patrice Athanase Guillaume Talon relance les hostilités. Il y tient. Il tient à réviser la Constitution avant le terme de son mandat. C’est une promesse électorale ferme claire et précise.

Pour la troisième fois, la Constitution du Bénin est remise sur la table pour être revue.

On ne revient pas sur les réformes envisagées. Elles sont connues de tous. Elles ne sont pas moins pertinentes. Elles souffrent de méthodologie et de “tempo”. Les circonstances et les conditions. Parlement sans opposition. Exclusion politique. Soupçons. Suspicions.

Personne ou presque personne n’y croit. On parle de la bonne foi, de la confiance et de la crédibilité des initiateurs.

On tend vers un nouveau, ou on est dans un  nouveau challenge opposition mouvance. Qui l’emportera ?

Existe-t-il des manipulateurs de l’ombre cette fois- ci encore? Il ne peut en manquer. Surtout au niveau de la mouvance présidentielle.

L’opposition en exil jouera-t-elle son va-tout? Difficile de l’affirmer avec  certitude. Difficile de l’infirmer avec certitude. Une chose est toutefois certaine et peut être affirmée avec certitude.

Le peuple béninois n’est pas d’accord. A moins de  trouver des manières convenables pour y venir enfin.

Si ça rate, alors ce régime est indéfendable.

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite