Contre le mariage des enfants dans le Borgou : Le préfet Djibril Mama Cissé mobilise les leaders religieux

759

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Contribuer à une plus grande mobilisation des leaders religieux et des communautés en vue d’une meilleure protection des droits de l’enfant dans le département du Borgou.

Tel est l’objectif visé par l’organisation de la séance de sensibilisation et de plaidoyer pour une lutte efficace contre le mariage des enfants. Il s’agit d’un plaidoyer du préfet Djibril Mama Cissé du Borgou, pour une image implication personnelle des leaders religieux dans la sensibilisation et la mobilisation des communautés afin d’éradiquer la progression du mariage des enfants qui engendrent des conséquences néfastes sur l’avenir des enfants et celui de la nation. Pour le chef du bureau de zone UNICEF Parakou, Bertin Danvidé, le mariage et les grossesses précoces constituent les principales violations des droits de l’enfant dans notre pays et le département du Borgou est classé dans les trois premiers départements à un fort taux de mariage des enfants. C’est pourquoi, il a salué, l’engagement du préfet Djibril Mama Cissé du Borgou, dans la lutte contre le mariage des enfants et ceci depuis le lancement de la campagne Tolérance Zéro aux mariages des enfants lancée en 2017 par le ministère des Affaires sociales. Il a exhorté les leaders religieux à prendre des engagements solides qui seront traduits par des actes concrets en faveur de la lutte contre le mariage précoce, les autres violences et abus contre les enfants dans nos communautés. Le préfet du Borgou Djibril Mama Cissé, après avoir remercié les leaders religieux pour leur présence effective, a fait observer qu’en dépit des différents instruments juridiques et actions, la situation de l’enfant est très peu reluisante notamment à cause du mariage forcé des enfants. Le Borgou fait partie des départements les plus affectés par ce fléau, avec un taux de 37,2% de filles âgées de 15 à 19 ans contre 31,7% au plan national. Pour l’autorité préfectorale, cette situation doit interpeler tout le monde. C’est pourquoi, il urge de se lever comme un seul homme pour aller en croisade contre tous les fléaux qui entravent l’épanouissement de l’enfant dans le Borgou. Et pour cela, Djibril Mama Cissé entend compter sur les leaders religieux des huit communes du département pour des engagements à mieux impacter les communautés en matière de lutte contre le mariage des enfants et de toutes formes de violences faites aux enfants dans leurs milieux respectifs. Il a pour finir, exhorté les leaders religieux à faire un bon usage des registres qui leur seront remis à la fin de la séance ainsi qu’un bon suivi des demandes de célébration de mariage dans les mosquées. Le préfet a témoigné ses gratitudes à l’endroit de l’UNICEF pour ses nombreuses actions en faveur des enfants du Bénin en général et du Borgou en particulier. Les leaders religieux venus des huit communes du Borgou ainsi que les élus locaux, ont salué l’initiative du préfet Djibril Mama Cissé, et ont pris l’engagement, chacun en ce qui le concerne, de jouer sa partition pour éradiquer le mariage des enfants dans le département du Borgou.

Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite