Festival de Rencontres de Belles Images Africaines à Parakou (REBI@P) : Éric Nougloï annonce les innovations de la 8ème édition

483

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le délégué général du festival REBI@P, Éric Nougloï a animé une conférence dans la soirée du lundi 28 octobre 2019 à l’Institut Français de Parakou. REBI@P est une initiative de l’Assomption culturelle Art Culture et Tourisme Sans Frontières (ACT-SF).

 

Faire l’historique du festival REBI@P; présenter le niveau des préparatifs de la 8ème édition; les perspectives ; les innovations ; les lieux de projection des films et les difficultés d’accès au financement. Tels sont les objectifs visés par la conférence de presse, au cours de laquelle, un accent particulier a été mis sur les innovations de l’édition 2019 du REBI@P. Le festival est prévu pour se tenir du 04 au 15 décembre 2019 à Parakou.

Au menu de ce festival, sont prévus des rencontres, des projections de films, des animations culturelles, des hommages, des expositions, des productions et des formations.

Aubin Féligbé a dans son speech rappelé que l’idée de création du festival REBI@P, un cadre d’échange et de diffusion des productions cinématographiques africaines à Parakou en République du Bénin, a germé, après la participation au FESPACO en 2011, de l’association  culturelle ACT-SF.

- Advertisement -

Au nombre des innovations de l’édition 2019 du REBI@P, il est à noter, un nombre important de prix spéciaux à l’endroit des jeunes réalisateurs, la présence du mouvement KINO avec le défi de la réalisation et de diffusion de films sur place en moins de 24 heures et la formation en films séries assurée par Guy Désiré Yaméogo. A cela, il faut ajouter, les différents ateliers  animés par des professionnels du cinéma venus du Burkina Faso, Bénin, Belgique et de la France, a fait remarquer Éric Nougloï, le délégué général du Festival REBI@P.

Il n’a pas manqué de faire un clin d’œil spécial aux différents partenaires et sponsors qui accompagnent l’édition de cette année, notamment la mairie de Parakou, qui a même instauré un prix spécial dénommé Trophée de la Municipalité de Parakou.

Tout en rappelant les lieux qui vont accueillir les projections du festival, Institut français de Parakou, Place Bio Guéra et le  complexe hôtelier Makandjou. Éric Nougloï n’a pas occulté les difficultés auxquelles, il fait face dans la mobilisation du financement du festival. Il en a profité pour lancer un appel à toutes les volontés tout en remerciant ceux qui se sont déjà annoncés.

 

Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite