Baromètre Matin Libre (du 11 Octobre au 17 Octobre 2019)

812

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

EN HAUSSE

Jean Alexandre Hountondji

Il a servi deux régimes différents (Kérékou et Yayi). Mais depuis l’avènement du pouvoir Talon, l’ancien ministre Jean Alexandre Hountondji a fait l’option de l’Opposition. Et depuis, il prend une part active à toutes les rencontres des forces engagées dans la Résistance avec des contributions de qualité.

Justin Gbènamèto

Suspendu puis radié sous le régime Yayi, l’ancien procureur général, le magistrat Justin Gbènamèto retrouve sa toge. Après la décision de réhabilitation prononcée par la Cour constitutionnelle en août dernier, il vient d’être promu Conseiller à la Cour d’appel de Cotonou. Pour l’homme, c’est la fin d’une longue traversée de désert.

Romuald Wadagni

Une note circulaire du directeur général des douanes interdit formellement la mise en transit et en réexportation des produits prohibés vers le Nigéria, en respect au mémorandum de Badagry. Elle est adressée aux commissionnaires agréés en douane, aux opérateurs économiques, aux enleveurs et autres acteurs de la chaîne douanière. Voilà un acte concret qui pourrait militer en faveur d’une probable réouverture des frontières entre le Nigéria et le Bénin.

Joël Aïvo

« Mon dialogue avec…elles » ! C’est ainsi qu’il a baptisé sa tournée dans le septentrion à la rencontre des femmes rurales. Le professeur a profité de la célébration de la Journée internationale de la femme rurale ce 15 octobre pour aller au contact de ces femmes créatrices de richesse qui ne demandent rien à l’Etat mais à qui l’Etat doit tout.

Bella Agossou

Béninoise d’origine, elle crève les écrans en Espagne. Bella Agossou vient de conduire à terme un projet de film. Le titre c’est « Adu » du réalisateur espagnol Salvador Calvo. Il a été tourné à Cotonou, Ouidah, Grand-Popo, Ganvié, Porto-Novo, Adjarra et Madrid. “Adu” sera au cinéma le 31 Janvier.

- Advertisement -

class="bs-shortcode bs-text bscb-95534 bsb-have-heading-color">

EN BAISSE

Victor Topanou

Sa cote de popularité est en chute libre. Le dialogue politique national a révélé la nouvelle posture de l’ancien ministre de la justice sous Boni Yayi. Contestataire des Législatives non inclusive, le voilà désigné rapporteur d’un dialogue non inclusif. Mais l’homme n’y trouve aucun mal. Au contraire, il trouve que ce n’est pas très grave que tous les partis ne soient pas conviés à la table de négociation.

Adam Bagoudou

C’est évident qu’il s’est passé quelque chose mardi dernier à Tchaourou. Toutes les sources concordent à dire que le député de la 8e législature n’a pas pu assister jusqu’à son terme à la prière pour la mémoire d’une de ses tantes. Mais le député, au lieu de reconnaître le faite, se lance dans une communication tendant à faire croire à l’opinion qu’il a été reçu à bras ouvert par les siens après les malheureux événements du 28 avril dernier.

Modeste Toboula

L’ancien préfet du Littoral est de retour à Cotonou. Après séjour sanitaire au Maroc, Modeste Toboula est rentré au bercail. Seulement, il n’est pas retourné en prison purger le reste de sa peine. Selon, les informations, il ferait partie des prisonniers à qui le chef de l’Etat aurait accordé une remise de peine. Il ne fallait pas plus pour que des Béninois parlent d’une lutte sélective contre la corruption.

Kapko Mahougnon

Les images de collégiens assis à même le sol dans un apatam à Ceg Kouvè dans la commune d’Akpro-Missérété tournent en boucle sur les réseaux sociaux. En plus des problèmes de manque d’enseignants, d’effectif pléthorique et de la montée des eaux qui a déjà causé la mort d’un élève à Dangbo, ces images viennent comme pour corroborer la thèse d’une rentrée précipitée, sans aucune préparation.

Nicolas Yènoussi

Une affaire de disparition et de vol d’argent éclabousse la Direction générale des impôts. Plusieurs cadres de l’administration sont mis sous convocation. Il s’agit du directeur général des impôts Nicolas Yènoussi, du chef service ressources matérielles et financières et d’autres cadres. Ils sont convoqués à la Criet le 21 octobre pour donner leur version des faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite