Master Ressources en eau et risques environnementaux (Marema) : L’Ird appuie l’émergence de spécialistes avérés

237

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Institut national de l’eau (Ine) a organisé ce mercredi, 16 octobre 2019 dans les locaux du Campus numérique francophone à l’Uac, une table ronde d’échanges entre acteurs universitaires sur l’offre de formation du Master en Ressources en eau et risques environnementaux dans les métropoles africaines (Marema). Une offre de formation initiée par l’Institut de recherche pour le développement (Ird) qui favorisera l’émergence de spécialistes desdites questions.

La présente table ronde qui a mobilisé des scientifiques, enseignants, étudiants et autres acteurs du secteur de l’eau, a permis aux participants d’échanger et d’harmoniser leurs connaissances et expériences en vue d’une meilleure adaptation de l’offre de formation Marema aux besoins du monde professionnel. A en croire le Directeur de l’Institut national de l’eau (Ine), Prof Mama Daouda, il a été spécifiquement question d’informer les professionnels du secteur sur l’existence de la formation, de recueillir leur vision pour affiner les curricula, optimiser le futur recrutement d’un profil correspondant aux besoins des entreprises et surtout créer un réseau facilitant l’insertion professionnelle des étudiants. Face aux vives préoccupations que suscitent les questions environnementales dans plusieurs pays africains, le Master en ressources en eau et risques environnementaux vient donc combler un vide d’expertise. Ainsi, à travers une formation de haut niveau ouverte sur le monde professionnel et centrée sur la pratique, des spécialistes tant recherchés offriront sous peu, leurs services. Financé par le programme Erasmus+capacity bulding in higher éducation de la Commission de l’Union européenne, ce Master régional implique cinq universités africaines dont l’Université d’Abomey-Calavi. Les universités de Barcelone (Espagne), Montpellier (France), Grenoble (France) et de Louvain (Belgique) sont des partenaires d’appui à l’offre de formation. A en croire le Directeur de l’Ine, Mama Daouda, le Marema s’inscrit dans un format de qualité internationale de l’enseignement supérieur pour répondre aux défis scientifiques et techniques de la gestion de l’eau et des risques environnementaux dans les métropoles africaines avec l’utilisation des outils pédagogiques innovants. Précisions que la table ronde a été marquée par la présence du directeur du campus numérique, du président du Partenariat national de l’eau, de la présidente du Réseau béninois des femmes professionnelles du secteur de l’eau.

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite