Jeux olympiques Tokyo 2020 Officiel !!! : Déjà, deux tickets pour le Bénin

723

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les Jeux olympiques Tokyo 2020 se pointent à grand pas à l’horizon. Les différents états-majors quant à eux affûtent leurs armes pour obtenir leur minima. Au Bénin, deux athlètes ont déjà décroché leur sésame. Une information confirmée par une source du Comité nationale olympique et sportif béninois (Cnos-Ben). D’autres sont également attendus…

Les couleurs béninoises vont briller au Japon l’année prochaine en marge des Jeux olympiques Tokyo 2020. Et pour cause ! Deux athlètes béninois ont déjà décroché leur billet pour ce rendez-vous planétaire qui regroupe plus d’une centaine de pays et des milliers de participants. Ces deux béninois ont pour nom Odile Ahouanwanou et Privel Hinkati. Odile Ahouanwanou a réalisé un parcours exceptionnel aux mondiaux d’athlétisme de Doha au Qatar, avec un nouveau record national de 6210 points devenant la quatrième meilleure performance africaine de tous les temps. Synonyme de la qualification pour Tokyo en heptathlon. La championne d’Afrique en titre dans cette discipline s’est classée huitième au plan mondial et fera partie du plateau des 24 heptathlètes de Tokyo 2020. Le second béninois qui a eu son quitus pour le rendez-vous de Tokyo est le rameur Privel Hinkati. En finale du skiff 2000m hommes du Championnat d’Afrique d’aviron qui a eu lieu en Tunisie, l’international béninois a terminé à la cinquième place. Ce qui lui donne le droit d’aller défendre les couleurs de son pays à Tokyo. Privel Hinkati réalise ainsi l’un de ses rêves sportifs. «Le mouvement olympique béninois est en marche. (…) Le Bénin tient son deuxième ticket des JO de Tokyo. Et ce n’est pas fini», a lâché Fernando Hessou, secrétaire général du Cnos-Ben. Tout comme Odile et Privel, d’autres athlètes béninois aspirent à la même ambition et nourrissent ce rêve de qualification. Il s’agit de Jéhudiel Kiki et Rostand Kiki en taekwondo, Océanne Ganiéro en karaté, Celtus Dossou-Yovo en judo, Georges Agonkouin du Skate board, Noëlie Yarigo et Roméo N’tia en athlétisme, Tchani Baki en lutte olympique, etc. «Courage et persévérance à tous nos athlètes de natation, de gymnastique, de tennis et de roller de vitesse que le principe d’universalité des JO aura à qualifier ou à inviter en tenant compte de leurs performances», a fait remarquer Fernando Hessou.

Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite