Politique nationale : Houdé, ni mouvancier, ni opposant ?

693

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Quelle est exactement la position actuelle du parti Dynamique unitaire pour le développement et la démocratie (Dud) sur l’échiquier politique national ? Alors qu’on l’attendait au dialogue politique du chef de l’Etat comme les autres partis se réclamant de la Mouvance, le parti de Valentin Aditi Houdé a surpris plus d’un en conditionnant sa participation à la satisfaction de certaines préalables. Puis, contrairement au parti Fcbe, il est resté dans sa posture de boycott des assises du Palais des congrès. Sur les 9 partis invités, seule la Dud était absente. On s’attendait alors à voir Valentin Houdé et ses lieutenants aux assises parallèles organisées au même moment par les forces de la Résistance aux « Chants d’oiseau ». Mais là encore, il n’y avait pas trace de la Dud. A la création du parti, il était dit que c’est un parti de la Mouvance, donc soutenant les actions du chef de l’Etat. Mais après son exclusion des dernières législatives, le parti a pris fait et cause pour l’Opposition. Il a même participé à des manifestations de l’Opposition visant à exiger des élections inclusives. On comprend alors que la Dud reste dans la même dynamique en reprenant les préalables de l’Opposition comme condition à remplir avant tout dialogue. Suivant cette même logique, on ne serait pas étonné de voir Valentin Houdé aux « Chants d’oiseau ». Mais tel n’est pas le cas. Du coup, il y a un flou. Valentin Houdé craint-il de subir la colère du chef de l’Etat par sa présence aux côtés des forces engagées dans la Résistance, ou le président de la Dud est-il dans une position où il se doit de tenir compte des envies mouvancières de ceux qui l’entourent ?

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite