A travers le festival Filaa du 10 au 12 novembre prochain : Bénin, capitale de la mode africaine

253

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’hôtel le Méditerranéen de Cotonou, a servi de cadre, jeudi 10 octobre 2019, à une conférence de presse, des organisateurs du Festival international de l’authenticité africaine (Filaa). Occasion pour ces férus de l’identité culturelle africaine, de partager avec les acteurs des médias et autres invités, les motivations réelles qui sous-tendent cette initiative de valorisation de la mode africaine, dont le principal promoteur est Abass Bello.

‘’Afrique plurielle, Afrique métisse’’. A travers ce thème, le Bénin sera du 15 au 17 novembre prochain, le capital de la mode typiquement africaine. Ainsi, durant ces trois jours au Majestic de Cotonou, 11 pays africains à travers diverses activités dont des défilés de mode, valoriseront leurs modes respectives et par ricochet, celle africaine. Le Filaa, est à cet effet, le festival qui caractérise cette initiative qui se trouve être une idée originelle du couturier et créateur de mode Abass Bello, alias Abass couture, associé à d’autres volontaires et sponsors pour la circonstance. Dans leurs explications à la presse, ils sont revenus en ce qui concerne les intervenants, sur les tenants et aboutissants de ce Festival. C’est par exemple le cas d’Isidore Tokou, qui est revenu de long en large, sur le pourquoi de cette initiative. A l’en croire, les Africains en général et les Béninois en particulier, peuvent partout où ils iront, s’habiller, être beaux, élégants, avec des tenues traditionnelles, et paraître plus éloquents et en harmonie avec leur environnement. « Ce comportement existe déjà chez nous au Bénin et en Afrique. Mais pour pérenniser cela et montrer à tout le monde que l’Africain doit pouvoir se faire identifier de par ses habillements, partout où il va, nous devons inciter davantage les gens à aimer les confections intégralement africaines et qui reflètent le comportement vestimentaire de nos pays respectifs. C’est donc dans ce cadre, que ce projet est né. Il aura pour objectif, la valorisation et la promotion de l’identité culturelle par des vêtements, des matériaux et accessoires authentiquement africains, pour une Afrique plurielle, une Afrique métisse plus que jamais rattachée à la source », a-t-il laissé entendre. En abondant dans le même sens, Patrick Kouassi Zinsè, également organisateur de ce Festival, a reconnu l’effort qui se fait au niveau de la mode africaine. Néanmoins, il se désole de l’absence criarde de la promotion de cette mode. « C’est pour ça que nous avons décidé d’accompagner Abass Bello, dans cette initiative. Ainsi, le Bénin sera le marché international de l’habillement. Il est temps que les Africains prennent en main la promotion de leur culture et ça partira du Bénin, à travers ce Festival », martèle-t-il. Plusieurs interventions et témoignages à l’endroit d’Abass Bello, se sont succédé, dans le rang des invités, qui ont loué la dextérité et le flair de leur habilleur. Au nombre des invités de marque attendus à ce Festival, figure d’ores et déjà, sa Majesté impériale Oba Adeyeye Babatoundé, Roi des Rois yorubas du monde.
Janvier GBEDO (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite