Assises de l’Opposition: La Résistance autour de Soglo aux  » Chants d’oiseaux  »

901

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Parallèlement au dialogue politique engagé par le chef de l’Etat, les partis engagés dans la Résistance se sont retrouvés aux Chants d’oiseau. Les forces politiques de l’Opposition telles que l’Usl, le Pcb, Restaurer l’espoir ont répondu à l’invitation du président Nicéphore Soglo. Marquant leur désapprobation face au dialogue politique tel que voulu par le chef de l’Etat, les forces politiques de l’Opposition ont tenu à faire savoir à l’opinion publique nationale et internationale qu’elles ne sont pas concernées par les discussions qui se mènent de l’autre côté, de même que les résolutions qui découleront de ces discussions. Plantant le décor de ses assises, le président Nicéphore Soglo a dressé le sombre tableau de la situation politique délétère née de l’exclusion des partis politiques de l’Opposition aux dernières législatives. Le nombre d’opposants qui sont contraints à l’exil, l’emprisonnement d’autres pour leur opinion, l’emprisonnement de personnes soupçonnées avoir pris part aux violences post-électorales. Aussi, s’est-il demandé : « Quel dialogue politique peut-on organiser, pendant que nos compatriotes sont contraints à l’exil ? Quel dialogue politique peut-on organiser, pendant que des compatriotes croupissent en prison pour délit d’opinion ? Quel dialogue politique peut-on organiser alors que notre Assemblée Nationale est devenue un lieu souillé du sang de nos compatriotes ? Quel dialogue politique peut-on organiser, pendant que Patrice Talon continue de contraindre nos concitoyens à l’extrême précarité ? ». Avant toute dialogue avec le pouvoir, l’Opposition maintient la satisfaction de ses principales revendications auxquelles elle en a ajouté de nouvelles comme la restitution des dépouilles mortelles des compatriotes « assassinés » à leurs familles respectives afin de leur permettre de faire le deuil des disparus et la réintégration sans délai dans leur fonction des 503 enseignants abusivement suspendus.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite