Dialogue politique : Patrice Talon ne participera pas aux débats

901

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(La conduite des débats confiée au Prof Dorothée Sossa, Victor Tokpanou choisi rapporteur)

La Salle bleue du Palais des Congrès de Cotonou accueille un évènement inédit ce jeudi, 10 octobre 2019 : le dialogue politique. Un dialogue auquel ne participera pas le Chef de l’Etat, Patrice Talon. Par ailleurs, le Prof Dorothée Sossa a été désigné pour conduire les débats tandis que Victor Tokpanou est pressenti pour être le premier rapporteur…

 

Le dialogue politique tant annoncé démarre ce jeudi, 10 septembre 2019 et de sources proches de la Présidence de la République du Bénin, le Chef de l’Etat, Patrice Talon ne participera pas aux débats. Ceci, comme pour répondre à l’un des préalables exigés par certains partis dont la Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). En effet, pour certains ténors de l’opposition, la présence du Chef de l’Etat au dialogue ferait de lui, juge et partie étant donné que les partis Bloc Républicain et Union Progressiste sont considérés comme pro-Talon. Par ailleurs, la même source renseigne que le Président Patrice Talon présidera la cérémonie d’ouverture ainsi que la cérémonie de clôture prévue samedi prochain. Quant à la conduite des débats, elle est confiée au Prof Dorothée Sossa, désormais ancien  Secrétaire permanent de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (Ohada). L’ancien directeur de la Chaire UNESCO des droits de la personne et de la démocratie de la Fadesp/Uac et ancien Garde des sceaux sera donc le modérateur de cette rencontre inédite. Quant à Victor Tokpanou, il a été désigné premier rapporteur, selon la même source. De sources bien introduites, les débats s’articuleront autour de la loi sur le code électoral et celle portant charte des partis politiques au Bénin.

Ces deux lois à polémiques votées par la septième législature ont conduit à des élections législatives sans aucun parti de l’opposition.

Ce qui a conduit à des violences post-électorales les 1er et 2 mai 2019.. Ainsi, neuf partis légalement reconnus sont conviés à ces assises au palais des congrès de Cotonou les 10, 11 et 12 octobre. Trente (30) convocations ont été adressées à chaque parti politique convié mais seulement douze (12) délégués représenteront un parti dans la salle.

Confusion autour de la participation de Fcbe

Les responsables du parti de l’opposition, Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) seront-ils présents au dialogue ? Difficile de le dire quand bien même des préalables ont été posés par le parti. Car, de sources proches de la Présidence de la République, le parti Fcbe a bien retiré ses convocations mardi, le 08 septembre 2019. Si aux dernières nouvelles, le parti a décliné l’offre préférant prendre part au contre-dialogue annoncé par les partis de l’opposition, il importe de se demander à quoi serviront les convocations retirées. Pour certains observateurs, la dissension au sein du parti Fcbe pourrait être étalée à la face du monde au cours de ce dialogue. La seule évidence est qu’il est impossible d’affirmer sans se tromper si le parti prendra part au dialogue ou non. Et pour preuve, de sources proches du Palais de la République, aucun parti n’a envoyé de courrier pour notifier son absence. Affaire à suivre !

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite