Bénin /Dialogue politique dès ce jour : Finalement une concertation entre copains ?

729

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le dialogue politique auquel le chef de l’Etat a convié les 9 partis politiques régulièrement enregistrés s’ouvre ce jour au Palais des congrès. Mais déjà une question est sur toutes les lèvres. Quelle crédibilité accordée aux échanges qui dureront trois jours, si on sait que l’Opposition, la vraie, sera absente ? En effet, sur les 9 partis invités, le seul vrai parti de l’Opposition, Fcbe, a décliné l’offre en posant un certain nombre de préalables. Ensuite, le parti Dud de Valentin Houdé a suivi en cautionnant sa participation à la satisfaction des principales revendications de l’Opposition. Des préalables que Patrice Talon ne pourra pas régler avant le démarrage des échanges, même s’il n’est pas resté sourd à certains points. Sauf qu’à bien observer, ce n’est pas ce que recherche ou ce à quoi s’attendent ceux qui ont posé ces préalables. En absence donc des partis Fcbe et Dud, le dialogue politique va se tenir entre partis se réclamant de la Mouvance au pouvoir. A la différence peut-être du parti Fcdb qui se réclame de l’opposition constructive, même s’il peine à convaincre, n’ayant jamais mené une lutte avec l’Opposition. On va donc vers un dialogue entre les deux partis siamois du chef de l’Etat qui ont seuls participé aux Législatives et les autres partis se réclamant de la même Mouvance mais qui n’ont pu prendre part au scrutin. Dans ces conditions, quel crédit accordé à ce dialogue dont les résolutions n’engeront que les partis ayant pris part aux échanges, c’est-à-dire les partis de la Mouvance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite