Audiences à la Haac : La liberté de presse préoccupe les corps diplomatiques

185

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les corps diplomatiques accrédités au Bénin se préoccupent bien de la liberté de presse en République du Bénin. Quelques jours seulement après l’installation de la nouvelle équipe dirigeante de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), plusieurs ambassadeurs ont été reçus en audience par le Président Prosper Moretti. Mardi, 13 août 2019, l’ambassadeur de la Chine près la République du Bénin, Sem Jingtao Peng était au cabinet du président de la Haac pour débattre du renforcement des capacités des professionnels des médias mais surtout de la liberté de presse. Et ce fut le tour du Chef de la délégation de l’Union européenne , Olivier Nette d’échanger le 20 août 2019 sur la même question avec le président Rémi Prosper Moretti. Il a plaidé afin que la Haac joue convenablement son rôle de garante de la liberté de presse au Bénin. L’exercice libre de la profession du journaliste préoccupe également l’ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique près le Bénin, Patricia Mahoney, qui a été récemment reçue en audience. « La base d’une démocratie forte, c’est la liberté de presse », a-t-elle insisté à cet effet. Et ce mardi, 08 octobre 2019, c’est l’Ambassadeur du Maroc, Rachid Rguibi qui a été reçu en audience en présence de la vice-présidente de la Haac, Cécile Ahoumenou, du deuxième rapporteur, Bilikissou Ali Machifa et du directeur de cabinet, Roch Orou Sanni. Les échanges entre les deux personnalités ont entre autres porté sur le développement de la coopération entre la Haac et l’organe de régulation des médias du Maroc, le Haaca Maroca, dont la présidente a été élue il y a quelques mois. Selon l’ambassadeur, cette visite a également pour but de féliciter le président de la Haac pour sa nomination à la tête de l’organe de régulation qui, selon lui, est un organe important en matière de préservation des libertés, de régulation et d’enracinement de la démocratie. C’est donc évident que la liberté de presse au Bénin préoccupe les corps diplomatiques accrédités au Bénin.

 

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite