Lancement du projet entrepreneuriat vert sur la cuniculture à Zè : Fraternité Plus et Illéman forment une vingtaine de jeunes

255

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les ONG Fraternité Plus et Illéman entendent désormais jouer leur partition pour l’entrepreneuriat des jeunes béninois. Elles ont lancé jeudi 19 septembre dernier dans la commune de Zè, la formation de 20 jeunes de la commune sur la cuniculture (élevage de lapins). C’est sous l’égide de Bienvenu Magnon et de Romaric Houessin, tous deux respectivement président de l’Ong Illéman et Fraternité Plus, que le projet a été porté sur les fonts baptismaux.

 

En somme, vingt (20) jeunes provenant de tous les arrondissements de la commune de Zè prennent part à cette formation sur la cuniculture. Dans son allocution, le président de l’Ong Illéman, Bienvenu Magnon, a indiqué que la formation vise non seulement à aider les jeunes de la localité, mais également à développer leurs capacités dans le domaine de la cuniculture. Cet atelier va sans doute leur permettre d’acquérir des connaissances, des techniques afin de leur permettre d’être plus efficaces dans le domaine de l’élevage des lapins, a précisé le président de l’Ong Illéman, Bienvenu Magnon. Il ajoute toutefois que Fraternité Plus et Illéman nourrissent dans la mesure du possible de lancer le même projet dans toutes les soixante-dix-sept (77) communes du Bénin.

Pour sa part, Romaric Houessin, président de l’Ong Fraternité Plus a précisé que cette formation est plus pratique que théorique, car les participants, une fois la théorie achevée iront sur le site pour commencer le travail proprement dit. Cela va sans doute les sortir de leur oisiveté, a-t-il poursuivi. Tout en indiquant que dans six mois au maximum qu’ils commenceront par jouir du fruit de leurs efforts.

Présente à la cérémonie de lancement du projet, Carmen Gaba, présidente du Rodd, a remercié les initiateurs de ce projet qui va sans doute résoudre en partie le problème de la pauvreté de la couche juvénile de la localité. Les initiatives du genre contribuent également à l’atteinte des objectifs de l’agenda 2030, a-t-elle insisté.  Carmen Gaba a, ensuite, invité les bénéficiaires à œuvrer pour que les lapins qui proviennent de leur lieu d’élevage soient prisés sur le marché béninois.  Elle a aussi rassuré de sa disponibilité à accompagner les initiatives qui entrent en droite ligne avec l’entrepreneuriat des jeunes chaque fois que le besoin se manifestera.

Les participants ont rassuré les initiateurs de leur engagement et détermination à faire de la réussite de ce projet un défi.  Il faut noter que le lancement du projet a bénéficié du soutien du Réseau des Ong pour les Objectifs de Développement durable (Rodd), du Réseau des Organisations de Lutte contre le Chômage (Rolcc) et de la mairie de Zè.

 

Géraud L. (coll)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite