17ème championnat du monde d’athlétisme : Odile Ahouanwanou finit à la 8e place en heptathlon

117

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Héroïque Odile Ahouanwanou, pourra-t-on dire. 19e en 2017 au championnat du monde d’athlétisme de Londres, elle a fait mieux deux ans plus tard, à Doha au Qatar, en terminant à la huitième place sur 20 participantes. Par la même occasion, elle établit un nouveau record national de 6210 points devenant la quatrième meilleure performance africaine de tous les temps. Retour sur le parcours exceptionnel de l’héroïne nationale, Odile Ahouanwanou.

 

Un parcours spectaculaire parsemé d’émotions. Odile Ahouanwanou a gagné en intensité au fil du déroulement des épreuves. Pour la première fois (100m haies), elle a terminé à la 7e place de sa série et s’est classée 11e avec 1058 points. Lors de la deuxième épreuve (saut en hauteur), Odile a réalisé 1m77. Ce qui lui confère 941 points pour un total de 1999 points. Avec le lancer de poids, elle se positionnera à la 8e place  avec un total de 2802 points. Au niveau des 200m, elle a fini 5e dans sa série et gagne une place en se positionnant à la 7e loge avec 3778 points. Elle finit ainsi la première journée de l’heptathlon en beauté. Pour le compte de la deuxième journée de l’heptathlon, Odile s’est classée 9e au classement partiel avec un bond à 6.00 m au saut en longueur (soit 850 points) pour un cumule total partiel de 4628 points. Après la sixième épreuve (le lancer de javelot), Odile a conforté sa place de membre du top 10 avec un total de 5425 points contre 5289 et 13ème le 6 août 2017 à la même étape de la compétition lors des Mondiaux d’Athlétisme de Londres où elle finira finalement à la 19ème place avec un cumulé total définitif de 6020 points. Mais au terme de la dernière épreuve (les 800 m) au championnat du monde de Doha, la championne d’Afrique en titre en heptathlon a fini à la 8e place au classement général sur 20 participantes pour un total de 6210 points (elle s’approche des minimas pour les prochains Jeux olympiques de Tokyo 2020, ndlr). Un record personnel qu’elle a établi, et qui la place à la 4ème meilleure place africaine de tous les temps de l’épreuve.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite