Fonction présidentielle : Talon donne raison à Kerekou

6 136

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Au sujet des faux pronostics funestes faits sur sa personne par l’opinion publique, le chef de l’État béninois, fait son ”apparition” mercredi, à l’aéroport international Bernardin Cardinal Gantin de Cotonou, en partance pour le Sénégal où il devait prendre part à un mini sommet, avec ses pairs, sur la sécurité dans la région Uemoa. Sur les folles rumeurs, Patrice Talon s’étonne : << Ah bon ? Moi, je n’ai pas appris ça. Sourire. Oh, c’est une façon de me souhaiter une longue vie. J’apprécie. Sourire. Non, Tout va bien, merci. Ça va >>. Il lâche ensuite : << C’est vrai que je suis un peu débordé, c’est un peu dur, il faut courir pour les préoccupations intérieures et extérieures. Les problèmes de sécurité dans la sous-région, c’est une préoccupation qui peut nous donner de l’insomnie. Vous pouvez comprendre que parfois j’ai l’air très préoccupé. Sourire. >>. Certes, un coup de communication réussi puisque devant témoins, le président de la République s’est finalement révélé aux Béninois, mettant ainsi fin à la polémique qui courait depuis au moins deux semaines, comme quoi il serait grabataire et même mort. Mais pour ce qui est du verbatim, il faut reconnaître que Patrice Talon éprouve des difficultés dans l’exercice de la fonction présidentielle. En tout cas, ce n’est pas facile pour lui. Et ça, il ne l’a pas nié. << (…) je suis un peu débordé, c’est un peu dur…>>, a-t-il avoué, même s’il met de bémol en employant le terme ” un peu ”.  Aussi, la question de la sécurité dans la sous-région qu’il a soulevée n’est-elle pas juste un exemple de la dure réalité du pouvoir pour lui ? À l’intérieur, c’est-à-dire au plan national, les gros dossiers qui font <<courir >> l’ancien homme d’affaires devenu président, au point de lui donner de << l’insomnie >>, il ne les as pas énumérés. Mais de toute évidence, celui que les Béninois surnomment ” Agbonnon ”  reconnaît tacitement, en tout cas à bien décrypter son propos, que << le Bénin est un petit pays, mais lourd.>>, comme le soulignait feu Général Mathieu Kerekou, ancien chef de l’État, à son successeur Yayi Boni.

 

Worou BORO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite