Projet LVPCB : Adjohoun, un modèle de politique culturelle

605

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La deuxième édition du projet ‘’Les prix villes patrimoine culturel du Bénin’’ (Lvpcb) s’est effectivement déroulée du 26 au 27 septembre dans la commune de Grand-Popo. Organisé par l’Association Afrika’Tis & Tourisme et Chictek Events en partenariat avec l’Ecole du Patrimoine Africain, le Fonds pour le Patrimoine Mondial Africain et le Fonds des Arts et de la Culture, elle a permis notamment de révéler au public les communes qui font des efforts remarquables pour le rayonnement de leur potentiel culturel.

 

Accompagner les communes à mieux gérer le patrimoine culturel de leur territoire et par ricochet les activités ayant rapport avec le tourisme. Pour réussir cette ambition qui les a animés, les organisateurs ont employé tous les moyens matériels et humains. D’abord, ils ont pu drainer un nombre impressionnant de professionnels et spécialistes du tourisme et de la culture. Ils ont animé des communications et donné des formations pratiques assez enrichissantes et à même de contribuer au renforcement des capacités des cadres communaux présents à Grand-Popo. Il s’agit entre autres de Fabrice Noukpakou et Happy Goudou, respectivement Doctorant, Gestionnaire du patrimoine culturel et Expert, Gestionnaire du patrimoine culturel qui ont développé le thème « Patrimoine culturel et touristique au service du Développement communal: outils, stratégies et mesures » ; Paul Akogni, Docteur, Historien du patrimoine culturel et Evélyne Alitonou, Gestionnaire du patrimoine culturel qui ont édifié les cibles sur la ‘’Conservation et sauvegarde du patrimoine culturel communal: la responsabilité des acteurs communaux’’. Au titre de la phase pratique, Mariama Walet Med Ahmed, Chef de partenariat du Fonds pour le Patrimoine Mondial Africain a par exemple entretenu les représentants des communes sur la ‘’Conception et mise en œuvre des stratégies de commercialisation d’une destination’’.

- Advertisement -

Au total, une dizaine de professionnels, de praticiens et de scientifiques venus du Bénin, de la Belgique et de l’Afrique du Sud ont partagé avec les représentants des communes les connaissances, les savoirs et savoir-faire. La formation a été théorique et pratique. Les communications présentées leur permettent donc désormais de cerner la notion du patrimoine culturel, d’en avoir une compréhension approfondie, afin de distinguer le patrimoine culturel matériel du patrimoine culturel immatériel, de connaître les acteurs clés qui génèrent, protègent et valorisent cette richesse capitalisable par le tourisme, de se faire une idée sur les dispositions juridiques nationales et internationales qui règlementent le secteur du patrimoine culturel, de maîtriser le système d’établissement des taxes sur les activités qui font du patrimoine culturel, une matière première par excellence. La théorie sans la pratique étant inopérante, la formation pratique qui a suivi aussi bien en salle qu’en milieu réel, a permis des échanges scientifiques et techniques sur les thématiques à savoir : Création et entretien d’une saine et fructueuse collaboration entre les Mairies et les communautés détentrices en vue de la bonne gestion du patrimoine culturel et touristique ; Conception et mise en œuvre de la politique culturelle et touristique d’une commune ; Montage de projets culturels pertinents pour capter les investisseurs et mobiliser les partenaires financiers ; Conception et mise en œuvre des stratégies de commercialisation d’une destination.

Ces communes modèles…

 

Le projet Lvpcb a été également marqué par une phase de distinction. Les Labels et prix discutés par les communes étaient : Label Meilleure commune de bonne gouvernance du patrimoine culturel et du tourisme ; Label Meilleure commune de bonne animation et de bonne valorisation du patrimoine culturel au profit du Tourisme ; Label  Meilleure commune de bonne conservation et de bonne sauvegarde du patrimoine culturel ; Label Meilleure commune adoptant une bonne visibilité (Vidéo, Site internet, Catalogue) du patrimoine culturel et des activités touristiques sur son territoire et Label de la meilleure des meilleures communes. Le jury mis en place a fondé entre autres sa délibération sur les actions menées dans la commune pour la conservation et la sauvegarde du patrimoine culturel, pour le financement des secteurs culture et tourisme, pour l’accompagnement des acteurs culturels et touristiques. A l’arrivée, la commune de Porto-Novo s’est vu décerner le Prix meilleure des meilleures communes, Parakou est rentrée avec le Prix bonne gouvernance du patrimoine culturel et du tourisme, Grand-Popo avec le Prix bonne conservation et bonne sauvegarde du patrimoine culturel et touristique ; et enfin Adjohoun avec le Prix révélation culturelle et touristique. Les trophées correspondants ont été remis aux lauréates au cours d’une soirée artistique riche en couleur et animée par les artistes Marion Akpo et Ayodele en prestation live. Soulignons que les participants à ces activités ont aussi bénéficié d’une visite guidée et pédagogique de certains biens témoignant la forte présence du patrimoine culturel dans la commune de Grand-Popo. Ce patrimoine à la fois architectural et paysager, marque la présence des systèmes esclavagistes et colonialistes sur le territoire de cette commune balnéaire faite d’un paysage splendide caractérisé par la Bouche du Roy, la plage et les îles et une réserve biosphère impressionnante. Autrefois dénommé « Label Villes Patrimoine Culturel et paysages du Bénin », le projet Lvpcb est le fruit d’une clairvoyance soutenue des organisations promotrices représentées par Comlan Pacôme Alomakpé. Depuis 2015, ce dernier se motive à agir pour le rayonnement des communes du Bénin. Ainsi, il apporte sa modeste contribution au développement durable des communes qu’il invite à s’investir et œuvrer pour la bonne gestion des secteurs que constituent le patrimoine culturel et le tourisme. Occasion inoubliable pour les cadres communaux participants qui sont retournés galvanisés en esprit, dopés en moral, fortifiés en énergie pour apporter une touche spéciale aux secteurs

 

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite