La loupe : Rachidi Gbadamassi arrive-t-il?

1 125

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Mercredi dernier au Parlement béninois, les députés ont procédé à la ratification de plusieurs accords. Ce fut l’occasion pour le tonitruant Rachidi Gbadamassi de délier la langue.
Au sujet du centre hospitalier universitaire de Parakou, il dénonce la farce qui se joue autour, depuis plusieurs années concernant son équipement et son plateau technique à améliorer. Pourtant, ce ne sont pas les ratifications des accords de financement qui ont manqué.
Et il n’est pas allé de main morte.
« On nous amène les lois et on nous dit de voter, de voter, de voter seulement. Je vote peut être par solidarité, mais je ne vote pas par conviction ».
C’est banalement comme ça que ça démarre, ce que feu Général Mathieu Kérékou appelle Hémicyclône ou que d’autres appellent Parlement à géométrie variable.
Les signes ne sont pas loin. S’appuyer sur un argument qui tient la route (Parakou et son bien-être) pour déblayer le terrain afin de « gbagan » comme on le dit à Cotonou.
Le ton est monté comme au beau vieux temps des retournements rapides de veste et de versatilité inégalée. La fissure dans le mur de la Rupture va t-il démarrer par l’Hémicycle?
Cette petite boutade, banale pour les naïfs, peut cacher beaucoup de choses. Le profil de l’auteur, son courage et ses prouesses dans le domaine que tout le monde connait, peut aiguiser les réflexions et observer les contours.
Il dit commencer à être fatigué, et ne plus agir par conviction dans le vote des lois qui ne tiennent pas compte du développement de Parakou.
Est- ce un alibi pour renouer progressivement avec les périodes des acrobaties politiques ? Ou un épiphénomène?
Une chose est sûre. Les frustrations du dedans sont plus lourdes que celles du dehors.
Les échos qui nous parviennent dans ce sens sont multiples et multiformes
Croisons les doigts

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite