4e étape du circuit Itf/Cat des 18 ans et moins de tennis .Chitou Anjorin décortique la finale de Sylvestre Monnou

589

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La quatrième étape du circuit Itf/Cat des 18 ans et moins de tennis qui a eu lieu du 16 au 21 septembre 2019 au Tennis club de l’Amitié (Tca) du stade Mathieu Kérékou a connu le sacre du Béninois Sylvestre Monnou en simple garçons. Une finale qu’il a littéralement gagnée en usant sur son mental. Chitou Anjorin, entraîneur national du Bénin en tennis, décortique cette finale remportée en deux sets (6/1 ; 6/2) par la pépite de Blue Diamond face à Philips Abayomi Oluseyi du Nigéria.

Qu’est-ce qui a fait la différence dans cette finale qui a opposé Sylvestre Monnou à Abayomi Oluseyi du Nigéria ?

Je crois que j’ai vu le jeune nigérian jouer pendant tout le tournoi. Il a joué contre l’un de mes joueurs, Arnaud Sewanou. Arnaud n’a pas su le jouer comme il fallait. Par contre, Sylvestre Monnou, avant de monter sur le court, l’a déjà vu jouer. Je crois qu’il a étudié ses déplacements, son match et tout. Pendant la finale, Sylvestre n’a pas fait deux choses. Il a seulement mis le match au haut niveau et l’a empêché de beaucoup décaler. Parce que, ceux qui ont vu les matches du Nigérian en demi-finale contre Sewanou, il décalait beaucoup. Donc, quand il décale beaucoup, il a le temps d’exploiter son point fort, de pouvoir se mettre à l’aise et de bien taper dans les balles. C’est le contraire que Sylvestre Monnou a fait au cours de cette finale. Il n’a pas laissé du temps au Nigérian de décaler. Il l’a forcé à jouer réellement son revers quand il le peut. Il accélère dans les balles et il a joué beaucoup de balles longues pour lui permettre de se déplacer de droite à gauche. C’est un peu ce qui a fait la différence. Et puis, Monnou a joué, un peu mentalement très fort. Il a appliqué un jeu tactique qui consiste à ne pas se laisser mener au score. Il a toujours mené au score. Ce qui lui a permis de se libérer et de jouer à son niveau.

A votre avis, le match a-t-il été gagné au mental ?

Oui ! Je crois. Le match a été gagné vraiment au mental. Parce que les consignes du coach ont été suivies à la lettre. C’est-à-dire, ne te laisse pas mener au score pour que tu puisses te libérer. Donc, mène toujours au score, et au cas où tu es mené au score, recolle vite au score. Ça n’a pas été ainsi. Il a toujours mené et il a fait son tennis. Il s’est libéré et il a très bien joué.

En dehors du mental, quel a été le point fort du vainqueur ?

En dehors du mental, il a joué très tactique. Il a joué de longues balles et il est monté au filet de temps en temps pour aller chercher les points. Je peux vous dire qu’il a mis l’autre adversaire en difficulté. Il a voulu changer à tout moment mais Sylvestre ne lui a pas laissé le temps de changer tactiquement. Au tennis, c’est comme ça. Si tu laisses ton adversaire changer tactiquement et que tu ne lui mets pas la pression, c’est fini. Mais, c’est dommage que le match se soit terminé en deux sets. Si non, j’aurais aimé voir mon poulain aller en trois sets, qu’il me montre qu’il est en jambe et qu’il peut encore jouer. Néanmoins, n’oubliez pas quelque chose. Le jeune homme était avec moi aux Jeux africains. On a passé deux semaines. Il est rentré. Il a fait un ou deux jours d’entraînement. Il est remonté sur la Coupe Davis au Kenya. Donc, il a les compétitions dans les jambes et ça aussi, a beaucoup joué.

Propos recueillis par : Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite