Revue du Plan stratégique 2015-2018 de l’Ocal: Les performances réalisées au cœur des échanges

397

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Organisation du Corridor Abidjan Lagos (OCAL) a organisé les 11 et 12 Septembre 2019, l’atelier de validation de la revue de son Plan Stratégique Régional (PSR) 2015-2018 en présence des autorités et acteurs de réponse à l’épidémie du Bénin, du Togo, du Ghana, de la Côte d’Ivoire et du Nigéria. Au cours de cet atelier, les différentes performances réalisées par l’institution via son Plan Stratégique Régional (PSR) 2015-2018 ont été passées en revue, analysées et validées.

On retient qu’en 2018, 432 PVVIH ont été enrôlées dans le traitement sur 521 dépistées, donc un taux de 83% de PVVIH enrôlées et que les cibles d’IEC ont été largement dépassées (137 513 Travailleuses du sexe sensibilisées contre 72 000 prévues ; 37 616 Hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes sensibilisés contre 10 000 prévus).
Cet Atelier a été également l’occasion pour OCAL et pour l’ensemble des participants de jeter de nouvelles bases pour les grands axes d’actions du nouveau Plan Stratégique Régional d’OCAL pour la période de 2020-2024. En effet, avec ses 1200 km de long et les 27 millions de personnes qui l’empruntent chaque année, le Corridor Abidjan Lagos concentre 65% des activités économiques de l’espace CEDEAO. Il constitue ainsi un axe majeur pour la riposte au VIH dans une approche unique transfrontalière, complémentaire des ripostes nationales. Pour rappel, l’organisation du Corridor Abidjan-Lagos dans sa vocation initiale avait pour vision de faire de l’axe Abidjan-Lagos, « Un corridor sans nouvelle infection, sans discrimination, sans décès liés au VIH et sans entrave à la libre circulation des personnes et des biens ». En 2017, à la suite des nombreux résultats obtenus dans la lutte contre le VIH/SIDA et l’expertise acquise dans cette mission, l’OCAL a mis à jour sa vision pour répondre, en plus des questions sanitaires à d’autres défis le long du Corridor et aux points d’entrées et de sorties de l’espace qu’elle couvre et au-delà.

Source externe

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite