Univers littéraire béninois: « Le Pays Wémè d’hier à demain » lancé

1 018

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La librairie Notre Dame de Cotonou a abrité la cérémonie de lancement de l’ouvrage intitulé « Le Pays Wémè d’hier à demain », du professeur Adrien Huannou. C’était vendredi 20 septembre 2019, devant une forte représentation des ressortissants de la vallée de l’Ouémé, parents et amis.

Issu du colloque scientifique sur le développement de la vallée de l’Ouémé, tenu du 22 au 23 aout 2018 à Dangbo, l’ouvrage « Le Pays Wémè d’hier à demain », est un ensemble de textes réunis et présentés par Adrien Huannou, professeur émérite de littérature, spécialiste de la littérature africaine et francophone. Selon le présentateur, Daté Atavito Barnabé-Akayi, l’ouvrage est structuré en trois parties et évoque entre autres, les contributions portant sur l’histoire et les réalités socioculturelles actuelles du Pays Wémè, les principales caractéristiques, quelques variétés et spécificités, ainsi qu’une typologie structurale de la langue wémègbé, les potentialités naturelles, les défis et un plan stratégique pour le développement du Pays wémè. Pour sa part, l’auteur, le professeur Adrien Huannou, a fait remarquer sur la première de couverture, la présence du palmier à huile, synonyme de richesse dans la pensée traditionnelle des Wémènou et qui fait l’objet de toutes les convoitises. Une image associée à celle des groupes Adjogan royaux, groupes folkloriques de la région, pour traduire les richesses économiques et culturelles de la vallée de l’Ouémé. La directrice générale adjointe, Isabelle Houndakenou, représentant la directrice général de la librairie Notre Dame, s’est félicitée de l’intérêt porté à la libraire en choisissant ses locaux pour abriter le lancement de l’ouvrage. « Célébrer ce livre, c’est célébrer le Pays wéwè, c’est célébrer la vallée », a laissé entendre le coordonnateur national de Wémèhwé, Antoine Bonou. Il se félicite de l’initiative et exprimé sa reconnaissance au professeur et tous les cadres qui l’ont accompagnés dans l’œuvre. « Si je n’étais pas né dans la vallée, je vais demander à renaître dans la vallée » a-t-il poursuivi avec humour, pour marquer sa fierté d’appartenir à cette vallée dont il se dit redevable. Le développement de la vallée passe par sa connaissance, a-t-il signifié. Il a émis le vœu de la valorisation de la langue wémè, par sa transcription dans un document. Le président de l’Académie des arts et sciences du Bénin, Norbert Hounkonnou, a lui aussi salué l’initiative qui célèbre l’une des plus riches vallées au monde.

Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite