Docteur en Motricité Humaine et Handicap : Oscar Azé, une compétence révélée à l’Université de Lyon

599

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’accident vasculaire cérébral est l’une des maladies qui fait ravage au sein des populations en Afrique et dans le monde. C’est donc pour apporter sa pierre à l’édifice, parlant des approches de solutions pour sauver des vies humaines que Oscar Azé a penché ses recherches sur le thème «Performance de marche de patients hémiplégiques après AVC : Déterminants, Réentrainement et Neuromodulation». Après des heures de soutenance qui a eu pour cadre l’enceinte de l’Université Jean Monnet de Lyon en France, lundi 16 septembre 2019, Oscar Azé a été admis au terme de l’exercice, au grade de Docteur en Motricité Humaine et Handicap avec les félicitations des membres du jury.

«Performance de marche de patients hémiplégiques après AVC : Déterminants, Réentrainement et Neuromodulation». C’est autour de ce sujet de de recherche que le Béninois Oscar Azé a orienté ses travaux. Pendant des minutes, le pur produit de l’Institut national de la jeunesse de l’éducation physique et du sport (Injeps) a présenté les différents résultats qu’il a obtenus sur le terrain aux membres du jury commis pour évaluer son travail, qui a, à sa tête Vincent Gautheron, PU-PH/MPR Saint-Etienne avec la présence remarquable de Barnabé Akplogan, PU/Biomécanique Abomey-Calavi, Examinateur Bénin. Le but du sujet de Oscar Azé était de rechercher d’une part, les liens possibles entre les atteintes périphériques du muscle, sa neurophysiologie et les limitations de performances motrices observées chez l’hémiparétique, et d’autre part, les possibilités d’amélioration des processus de commandes centrales de la marche en rapport avec la plasticité cérébrale grâce à l’utilisation d’une technique innovante, la stimulation transcrânienne à courant directe (tDCS) et par un réentrainement. Les résultats obtenus à l’issue des quatre études menées apportent de meilleures connaissances sur l’état fonctionnel du muscle après l’AVC et sur la possibilité d’améliorer la marche de l’hémiparétique. Vu le travail remarquable abattu, il lui a été recommandé de poursuivre les travaux en vue de réinvestir les acquis au Bénin et exposer les premiers résultats. Agé de 39 ans, marié et originaire de Pobè dans le département du Plateau, Oscar Azé est Enseignant chercheur. Ses Spécialités sont le sport des Handicapés et le basket-ball.

 

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite