Baromètre Matin Libre (du 13 au 19 Septembre 2019)

663

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

EN HAUSSE

Eléonore Yayi

 L’un des reproches faits à celle qui lui a passé service, c’est bien le manque de dialogue avec ses pairs et ses collaborateurs du ministère de l’Enseignement supérieur. Cette semaine, non seulement la nouvelle ministre Eléonore Yayi a reçu l’Intersyndicale, mais elle a également échangé avec le personnel. Une approche saluée.

Jean-Baptiste Elias

Les déballages du président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc) sur des cadres maintenus à leur poste par le Pouvoir Talon, en violation des textes, et sur des députés de la 8ème législature élus sur la base d’anomalies couvées par la Cena, ont occupé une part de l’actualité cette semaine. Beaucoup de lauriers jetés à Jean-Baptiste Elias pour son courage

Fondation Etisalat Bénin

 Avec son projet « Le Bus de la rentrée », l’opérateur de téléphonie mobile Moov Bénin, à travers sa Fondation Etisalat Bénin, impactera 22 localités du pays en terme de distribution de kits scolaires aux élèves démunis. A Kandi où le top a été donné dans la semaine, c’est plus d’une centaine de kits qui ont été gracieusement offerts avec des promesses de construction de modules de classes. Une véritable action sociale qui va soulager les acteurs de l’école.

Laurent Simon

L’ambassadeur de bonne volonté de Plan international, le cycliste français Laurent Simon, qui roule son vélo pour réaliser son ambition de faire progresser les droits des enfants et l’égalité en faveur des filles, est au Bénin depuis quelques jours. Jusqu’au 24 septembre, il s’emploiera à mobiliser du monde autour de la nouvelle campagne de Plan International Bénin, « Aux filles, l’égalité ». Samedi, il sera sous les feux de la rampe à Cotonou avec sa randonnée cycliste à travers certaines artères de la ville. Mais avant, ce vendredi, il donne une conférence de presse au terme d’une tournée de sensibilisation sur l’égalité des filles, au centre du pays.

José Didier Tonato

 Le ministre du Cadre de vie et du développement durable a effectué cette semaine, une visite sur divers chantiers du projet Asphaltage. Les villes de Bohicon, Porto-Novo et Sèmè-Podji ont été sillonnées. En somme, les travaux avancent bien. Et c’est à l’actif de José Tonato.

EN BAISSE

Abdoulaye Gounou

En s’érigeant en Avocat, défendant ses collègues malgré les irrégularités dénoncées par le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), et qui ont conduit à leur élection à l’Assemblée nationale, le député Abdoulaye Gounou n’était pas le bienvenu sur les réseaux sociaux et dans l’opinion en général. Certains internautes, pour le disqualifier, sont allés jusqu’à lui brandir l’identité d’une mise en cause, une proche à lui, maintenue illégalement à son poste par le Pouvoir de la Rupture qu’il dit soutenir.

Orden Alladatin

Sur le même dossier de dénonciations faites par Jean-Baptiste Elias, président de l’Anlc, Orden Alladatin s’est aussi prononcé à l’instar de son collègue Abdoulaye Gounou. Malheureusement, son intervention n’a pu effacer des mémoires l’image de députés favorisés et de gouvernement qui viole les textes en maintenant illégalement des agents au  poste.

Kakpo et Karimou

 Le forcing pour la rentrée, prédit par Matin Libre est bien au rendez-vous. Non seulement on note déjà des grognes chez certains enseignants du secondaire qui se plaignent de leurs primes de rentrée « charcutées », il faut noter aussi qu’il y a beaucoup de réglages à faire encore, dans le secteur public, notamment la Maternelle et le primaire dirigés par Salimane Karimou et le secondaire coiffé par le ministre Mahougnon Kakpo, pour que les cours démarrent effectivement partout sur le territoire national.

Gaston Dossouhoui

Fin connaisseur du secteur de l’agriculture, c’est pourtant maintenant que le ministre Cossi Gaston Dossouhoui pense qu’il faut aller de jardin en champ pour recueillir auprès des producteurs qui sont en larmes face aux effets de la fermeture des frontières nigérianes, des propositions de mesures à prendre par le gouvernement pour les soulager. Pendant ce temps, les productions pourrissent à la recherche de preneurs.

Yaya Soumaila

Pollution sonore produite par des églises au nez et à la barbe de la Police. C’est ce qui a d’ailleurs entrainé la bastonnade d’un Magistrat à Parakou. Mais depuis, selon les informations à nous parvenues, l’enquête pour retrouver les auteurs, fidèles d’une église, piétine. Le Directeur général de la Police républicaine, le Contrôleur général Soumaila Yaya et ses éléments mis devant leurs responsabilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite