Evaluation diagnostiques et préparatifs de la rentrée scolaire : La Csa-Bénin fait le point

794

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

A la faveur d’un point de presse vendredi, 13 septembre 2019, le secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes (Csa-Bénin), Anselme Amoussou,  a évoqué l’implication de la centrale syndicale dans le processus d’organisation de l’évaluation diagnostique des enseignants ainsi que les préparatifs de la rentrée académique…

 

A en croire,  Anselme Amoussou, la Csa-Bénin a contribué à la tenue de la rencontre entre représentants des centrales et les ministres en charge de l’éducation. Une rencontre qui faisait suite à celle au cours de laquelle, le chef de l’Etat évoquait la nécessité de soumettre les enseignants à une évaluation diagnostique pour identifier des besoins en renforcement de capacités dans le secteur éducatif. « A cette occasion, la CSA-Bénin ensemble avec d’autres organisations syndicales, a demandé et obtenu les garanties théoriques nécessaires pour non seulement rassurer les camarades concernés et surtout préserver les emplois à l’issue du processus annoncé. Ces exigences ont abouti, entre autres, à la mise en place d’un comité de suivi du processus avec la présence de neuf représentants des organisations syndicales. Au cours des travaux de ce comité, les garanties théoriques obtenues à la séance du 23 avec le Chef de l’Etat, ont été confirmées par un relevé de conclusion signé des ministres de tutelle représentant le gouvernement» a précisé le secrétaire général, Anselme AMOUSSOU. Des garanties ayant motivé la décision du bureau confédéral à appeler les enseignants à prendre part à l’évaluation tout en veillant au respect des engagements pris par le gouvernement. « Le réalisme syndical, l’ouverture au dialogue ont permis à nos camarades de donner leur avis sur les outils et contenus de l’évaluation et le niveau des épreuves. Aujourd’hui, ils sont en mesure de consulter les copies en cas de réclamation » a-t-il laissé entendre. Tout en se réjouissant de la participation massive des enseignants concernés, le responsable syndical a dit toute sa joue suite à la décision du gouvernement d’offrir la possibilité aux boycotteurs de prendre part à l’évaluation durant la session spéciale. Les dernières mesures prises en faveur des travailleurs sont rassurantes, selon la Csa-Bénin, et cela devrait amener  à s’interroger sur les stratégies syndicales. « Des solutions concrètes pour des revendications vieilles de plusieurs années, pointent à l’horizon et donnent de l’espoir à des milliers de citoyens en détresse » estime Anselme Amoussou pour qui, le syndicalisme réaliste doit tenir compte de l’environnement et prioriser le dialogue.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite