Représentation du spectacle ‘’Ayitchédji ou la traversée’’: Le Bénin miroité en mosaïque à un parterre de personnalités

569

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’ensemble artistique et culturel ‘’Guéli’’ à travers sa troupe de théâtre et compagnie de danse, a offert un spectacle riche en tableau mercredi 11 septembre 2019 à l’hôtel Novotel Bénin. Devant un parterre de présidents de cours constitutionnelles d’ici et d’ailleurs, la troupe a livré sur un plateau d’or la mosaïque d’un Bénin florissant en patrimoine matériel et immatériel.

‘’Ayitchédji’’ ou la traversée pour faire découvrir le Bénin du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest à des étrangers, invités de marque du président de la cour constitutionnelle béninoise, Joseph Djogbénou. Il s’agit d’une mise en scène du comédien-metteur en scène, Nicolas Houénou de Dravo qui suggère aux spectateurs une visite de tout le Bénin sur place. Ouverte par l’hymne nationale exécutée en langue Fongbé, cette pièce savamment concoctée par Nicolas et son équipe expose le Bénin en de riches fragments par le truchement de onze différents rythmes de diverses régions accompagnés des danses, des contes moulées dans des airs d’humour relatant de manière attrayante l’histoire des sites historiques et des royautés au Bénin, Dahomey d’alors. Une véritable mosaïque qui laisse entrevoir un Bénin comme la prochaine destination de rêve. De Koutônou (ancienne appellation de Cotonou) à Hogbonou (Porto-Novo) en passant par le royaume de Nikki, la cité des Kpassè (Ouidah), Grand-Popo et autres, le spectacle, comme un véhicule de luxe, a promené les hôtes de Joseph Djogbénou dans ‘’la traversée’’ du Bénin tout entier avant de les déposer au lieu source de tous les fils et filles du Dahomey, Allada. Les spectateurs se sont régalés des différents mets et boissons, qu’on pouvait trouver lorsqu’on visite les régions du Bénin, par le biais des historiettes contées par les comédiens Bardol Migan, Raphaël Hounto et Hermione Souton. Du Agbadja au Tèkè en passant par le Houngan, le Tipenti, le Agbéhoun, le Adjogbo, le Akonhoun et une variété très riche de rythmes et de danses mélangés au conte et des tableaux de Guèlèdè et de Ninsouhoué, Nicolas Houénou de Dravo a réussi une orchestration vivement appréciée des convives de Joseph Djogbénou qui acquiescent de la tête en signe de satisfaction de ce à quoi ils assistaient. Parmi eux, il y en avait qui n’hésitaient pas à éclater de rire et à bouger dans leur siège sur les rythmes que les artistes exécutaient dans un enchaînement surprenant. Il y en avait même parmi les invités qui ont demandé à avoir le support visuel de tout le spectacle qu’ils pourront encore visualiser une fois de retour chez eux. Cette représentation s’inscrit dans le cadre de la célébration de l’an 1 de la prise de charge de Me Djogbénou à la tête de la cour constitutionnelle du Bénin.

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite