Accident d’un cargo militaire à Savè : Le Chef d’Etat-major au chevet des rescapés

423

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les rescapés de l’accident du véhicule militaire de ce dimanche à Savè reçoivent le soutien de leur hiérarchie. Une délégation conduite par le Chef d’Etat-Major général des Forces armées béninoises, Contre Amiral Patrick Jean-Baptiste Aho s’est rendu à l’hôpital de Zone d’Abomey à Goho pour prendre des nouvelles des blessés de cet accident qui a coûté la vie à trois militaires.

 

La délégation conduite est composée du Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre, Colonel Fructueux Gbaguidi, du directeur de service santé des armées, Prof Colonel Atadokpè et du préfet du Zou, Aimé Firmin Kouton. Si le pronostic vital des blessés n’est point engagé, ils ont malheureusement grièvement blessés. A en croire médecin Lieutenant-colonel Yves Dadjo, chirurgien orthopédiste des Armées, l’état des malades est plutôt stable et des dispositions urgentes ont été prises pour leur garantir une meilleure prise en charge.  De ses explications, il ressort que l’un des blessés a une fracture complexe avec beaucoup de fragments du femur gauche (os de la cuisse) et subit un traitement par plâtre. Il reste sous contrôle pour l’instant. Le second blessé a une luxation interne de la rotule et un arrachement du ligament croisé antérieur du genou gauche (ligament du footballeur). Il a reçu selon le médecin chirurgien, le traitement adéquat.

 

Quant au troisième patient, il a une légère fracture du bassin et une fracture du fémur gauche. Il est aussi pris en charge et en attente du traitement chirurgical.

 

Le médecin informe qu’en dehors de ces trois patients, un autre se trouve en salle de réanimation à Goho pour traumatisme du rachis et un second en réanimation à l’hôpital de Savè pour lésions d’organes internes. « Nous ne pouvons que rendre grâce à Dieu, parce que cet accident pourrait être plus triste et catastrophique », a confié le chef d’état major général. Il a présenté au nom du Chef de l’État et du ministre de la Défense, les vives et sincères condoléances de la Nation aux parents des défunts.

 

Concernant les blessés, il a déclaré : « Je tiens à souligner leur disponibilité et surtout leur courage quand nous les avons visités. Leurs visages témoignaient de la vitalité et de l’espérance de pouvoir vivre et pouvoir continuer le travail ». « C’est la preuve qu’ils sont des guerriers et des soldats bien formés aguerris pour le combat républicain », a-t-il ajouté. Faut-il le rappeler, le véhicule militaire transportait dix-huit (18) soldats vers Cana pour une formation lorsque l’éclatement d’un pneu a causé l’accident.

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite