A propos du remaniement ministériel : Nicéphore Soglo ne voit juste qu’un ‘’bricolage’’

1 114

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le récent remaniement ministériel opéré par Patrice Talon continue d’être décrypté par les acteurs politiques de l’Opposition béninoise. Pour Nicéphore Soglo, joint au téléphone hier, mardi 10 septembre 2019, cette nouvelle équipe gouvernementale n’est rien d’autre que du ‘‘bricolage’’ et vient davantage mettre à nu, le manque de management du chantre du Nouveau départ à la tête du pays.

 

Depuis son lieu de repos où il séjourne avec son épouse pour se requinquer, l’ancien Président de la République a dit tout ce qu’il pense de ce remaniement et ce, sans langue de bois. A en croire Nicéphore Soglo, Patrice Talon ne fait que prendre les mêmes personnes avec qui, il recommence.  «  Sinon, comment comprendre qu’il soit encore obligé d’aller chercher des avocats d’un… et des anciens Ministres de Boni Yayi, pourtant devenu l’homme à abattre ? C’est juste du bricolage cette affaire de remaniement et ces personnes seront incapables de l’aider », déclare l’ancien Maire de la ville de Cotonou. Dans son développement, Nicéphore Soglo, dit comprendre pourquoi Patrice Talon est obligé de procéder de la sorte. « Patrice Talon est coincé et essoufflé après trois ans de gestion. La preuve, les recettes n’accroissent pas. Les investisseurs qu’ils ont tout le temps annoncé à grands renforts médiatiques, ne viennent jamais. La situation économique du pays inquiète et c’est pour ça qu’il va chercher des anciens compagnons de Boni Yayi », martèle l’ancien président de la République. Pour étayer son propos, il  évoque la fermeture actuelle des frontières nigérianes. Parce que selon lui, Patrice Talon, après avoir déçu ses populations , a déçu les hommes d’affaires de la sous-région dont le richissime homme d’affaires nigérian Aliko Dangoté qui, malgré son hospitalité et celle de son pays à travailler avec le Bénin, a été frustré par la gouvernance économique du Bénin. Alors «fatigué, il a demandé de fermer les frontières.  Pour Nicéphore Soglo, cela est un affront insensé à ce pays voisin, qui pourtant apporte beaucoup à notre économie et aux populations qui souffrent de cette gouvernance. Patrice Talon est insensible  aux cris de cœur des populations, fait savoir N. Soglo. Lesquelles populations, l’homme rassure en les invitant à tenir bon. Car, tout cela aura bientôt une fin; puisque le gouvernement ne tient en aucun cas compte de leurs ressentiments. Pour finir, Nicéphore Soglo annonce qu’il reviendra très bientôt avec plus de vigueur, pour poursuivre le combat, avec ‘‘la Résistance’’

 

Janvier GBEDO (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite