Vie associative dans le monde des arts et de la culture au Bénin : L’Ancctb commémore 30 ans d’existence

121

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Un long parcours pour le rayonnement de la musique traditionnelle)

Un nombre impressionnant d’artistes venus des différents départements culturels du Bénin a répondu présent à l’invitation de l’Ancctb à la place Goho d’Abomey, samedi 07 septembre 2019. L’Association Nationale des Compositeurs et Chanteurs Traditionnels du Bénin (Ancctb) a, en effet, commémoré  ses 30 ans d’existence. L’événement a enregistré la présence effective de grosses figures du monde de la promotion culturelle béninoise. Parmi elles, le Directeur Général du Fonds des Arts et de la Culture et son homologue du Bubedra. Selon les responsables de l’association, en 30 ans et plus de carrière, ils n’ont jamais pu jouir de leurs œuvres comme c’est le cas à l’ère de la rupture marquée par de profondes réformes au sein du Fac dirigé par le Culturel National Gilbert Déou Malè. C’est pour cette raison que la célébration de ces 30 ans marque pour ces artistes compositeurs et chanteurs traditionnels un nouveau départ de soutien au Programme d’Action du Gouvernement dans tous les secteurs et surtout ceux de la culture et du tourisme. Dans leur déclaration rendue publique par Jean Pierre Hountin Kiki, ces artistes affirment être prêts pour toute action de communication orale centrée sur les réalisations en cours dans le pays pour son développement. Ils estiment qu’ils doivent communiquer à travers leurs compositions et leurs chansons pour barrer la voie aux intoxications. Par la chanson, ils ont les armes nécessaires pour atteindre plus facilement les consciences, ont-ils fait savoir. A cette occasion, ils ont reçu dans l’ordre du patrimoine matériel et immatériel certains promoteurs culturels dont le DG Fac Gilbert Déou Malè qui a d’abord remercié au nom de son tout nouveau ministre de la Culture, du Tourisme et des Arts, Jean Michel Abimbola, ces artistes de la musique traditionnelle pour leur initiative. Il leur rappelle que c’est la première fois depuis l’indépendance du Bénin qu’un président de la République, en l’occurrence son Excellence Patrice Talon, fait du tourisme et de la culture, un véritable levier de développement. C’est pourquoi dit-il, le ministre le charge de les féliciter par rapport à leur engagement et à leur déclaration de soutien aux projets du Pag qu’ils viennent de faire. C’était aussi le moment pour Gilbert Déou  Malè de présenter à ces artistes de la musique traditionnelle le Fonds de bonification, un produit nouveau dans le secteur qui,  bien que s’adressant aux industriels, touche réellement les acteurs culturels. C’est un produit qui vient accompagner tous ceux qui veulent s’investir dans le secteur pour que désormais, l’artiste, l’acteur culturel, se positionne comme un acteur de développement et non comme un citoyen astreint à la mendicité. « C’est pour cela qu’au niveau du Fonds des Arts et de la culture, les habitudes ont changé. Le Fac n’est plus le patrimoine de certains artistes, il est ouvert désormais à tous ceux qui pensent qu’ils peuvent vivre de leur art », souligne Gilbert Déou Malè.

 

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite