Edition 2019 du championnat national de tir à l’arc : Le niveau des archers évalués pendant deux jours

164

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’édition 2019 du championnat national de tir à l’arc a connu son épilogue, samedi 7 septembre dernier. Du 6 au 7 septembre, les archers béninois ont rivalisé d’ardeur pour se hisser sur les différents podiums. Et, c’est la Fédération béninoise de tir à l’arc (Fébéta) qui accomplit ainsi l’une de ses activités annuelles.

 

Les archers béninois venus de tous les départements du Bénin ont cravaché dans l’enceinte de l’enclos du stade Mathieu Kérékou. Nouveaux et anciens ont, durant deux jours, démontré leur capacité à tirer pour atteindre la cible. Au finish, les meilleurs sont montés sur les podiums des différents tableaux. C’est le cas de Merveille Zinsou qui reste égale à elle-même sur les 70 mètres de l’arc classique et garde son titre de championne. Pour elle, c’est le fruit du travail qui est payé malgré le manque de matériel. Elle a avoué que le niveau du championnat est appréciable et que le tir à l’arc prend de l’ampleur dans les autres départements. Mama Abdoulaye Azizou de l’Atacora, classé deuxième, parle plutôt de sa contre-performance. «Je suis au Nord et c’est quand je viens au championnat qu’on me donne un arc et on me demande de tirer. Je ne peux pas donner de meilleurs résultats. Mais si j’avais mes matériels, je pense faire de meilleures choses», confie-t-il. Toutefois, à l’arrivée, le bilan est positif affirme le président Paul Zinsou. A l’en croire, le championnat a été relevé et âprement disputé surtout au niveau des 20 mètres. «Après le championnat, nous allons travailler pour que le Tizocata que nous voulons abriter en 2020 puisse permettre au Bénin de reprendre la première place qu’il a perdue depuis 2015», fait-il savoir.

Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite