Fermeture de plusieurs universités privées au Bénin : Voici les 18 critères ayant motivé la décision

516

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Pour la rentrée universitaire 2019-2020, le gouvernement par le truchement de la Direction des établissements privés d’enseignement supérieur ( Depes), a procédé à la régularisation du secteur universitaire privé au Bénin. Ceci, en fermant plusieurs universités et établissements privés d’enseignement supérieur. Suite aux polémiques et controverses soulevées par cette mesure dans les réseaux sociaux et dans les médias traditionnels, voici les 18 critères ayant frappé ces universités et établissements privés d’enseignement supérieur, désormais en sursis au Bénin.

 

CRITERES RETENUS POUR LE REFUS D’AGREMENT D’UNE FILIERE
1) Dossier incomplet
2) Dossier Irrecevable (Absence d’autorisation de la filière et/ou de l’Etablissement
Durée de fonctionnement consécutif de la filière inférieur à deux ans)
3) Statut d’APE ou d’ACE du promoteur
4) Statut d’agent retraité du domaine de moins de 5 ans
5) Seuil inférieur à 75% des demandes complètes d’autorisation d’enseigner (La première
édition a mis le seuil à 50%)
6) Enquête de moralité défavorable
7) Inexistence d’infrastructures immobilières en propre, normées et sécurisées
8) Absence de Bibliothèque physique
9) Absence ou insuffisance d’équipements (Ordinateurs, laboratoires et équipements selon les cas)
10) Rapport d’inspection défavorable
11) Insuffisance qualitative ou quantitative du personnel enseignant
12) Absence de Conseil Scientifique et pédagogique
13) Conseil Scientifique non réglementaire
14) Présidence de plusieurs Conseils scientifiques par une seule et même personne
15) Promoteur condamné une fois par la justice pour corruption et/ou infractions connexes
16) Etablissement condamné une fois par la justice pour corruption et/ou infractions connexes
17) Moyenne de 14/20 non atteinte (la première édition avait retenu 12/20)
18) Insuffisance d’étudiants dans la filière (Moins de 25 étudiants). La commission
recommande qu’une étude technique soit faite pour dégager le seuil de rentabilité des
filières au Bénin. En attendant, elle décide que lorsque qu’une filière remplit tous les autres
critères sauf ce dernier, que son avis soit réservé pour être examiné en session plénière de
la commission.
A l’issue de la validation des critères, le Conseil a retenu les points suivants : i) conformément
aux textes, le retrait de l’autorisation d’ouverture de la filière en cas d’échec à l’agrément, ii) la
réserve à mettre pour les EPES qui s’engagent pour la fusion avec d’autres, iii) le moratoire de
3 mois à accorder, iv) la publication sans délai des listes provisoires, v) l’affectation permanente
des infrastructure à la formation des apprenants, vi) le retrait de l’agrément aux promoteurs qui
après deux années ne disposent pas de leur infrastructure, vii) la subordination de l’autorisation
d’ouverture à l’existence d’infrastructures en propre, vii) l’avertissement à donner aux EPES
agréés lors de la première édition mais qui n’ont pas amélioré leur taux d’autorisation
d’enseigner.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite