Animation de la vie publique : Malaise à l’Udbn

347

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Des départs et des radiations chez Prudencio)

Des radiations, mais également des démissions à l’Union démocratique pour un Bénin nouveau. Le malaise est désormais profond au sein du parti de Claudine Afiavi Prudencio. Dans un communiqué datant du lundi 02 septembre 2019, la présidente de l’Udbn a fait état d’actes contraires aux textes régissant la formation politique et mis à la charge des nommés Modeste Onidjè, Olga Aïna et Gabriel Ahodi. Selon le communiqué, les personnes susnommées, agissant sous l’instigation du Sieur Igor Alignon Bocco, ont été « embarquées dans des manœuvres » telles que des réunions secrètes régulières, pour peaufiner des stratégies pensant déstabiliser le parti notamment en « chantant » sans cesse aux militants à la base jusqu’à une période récente, que l’Udbn était parti pour ne jamais obtenir son existence juridique, mettant ainsi certains des militants dans la psychose. Des pratiques qui se seraient poursuivies même après le bouclage des démarches administratives ayant permis l’obtention du récépissé définitif qui consacre l’existence juridique du parti et qui visent à mobiliser des militants au profit d’une autre formation politique et ceci, dans une campagne contre les intérêts de l’Udbn dans la perspective des prochaines joutes électorales. Jugeant de la gravité des actes, la présidente de l’Udbn a décidé de la radiation pure et simple de ces mis en cause de la liste des militants. Dans la foulée, il est apparu une déclaration portant démission d’une douzaine de membres, tous élus du parti.

Contacté au téléphone, hier nuit, par la Rédaction du journal Matin Libre, la tête de pont, Igor Alignon a fait savoir que leur déclaration de démission qui date de dimanche, précède l’acte de radiation pris hier lundi par la présidente Afiavi Claudine Prudencio. Pour Igor Alignon, il n’y a pas que les douze départs sur papier qui partent du parti. Ce sont les douze plus la base, souligne-t-il avant de donner rendez-vous à l’Udbn sur le terrain, pour les prochaines échéances électorales. Mais le combat se fera sous la bannière de quel parti en son temps ? À cette question, il informe que la prochaine destination, c’est l’UP (l’Union progressiste).  ” Nous, nous soutenons les actions du chef de l’Etat ”, déclare-t-il en regrettant que lors des législatives, son désormais ex parti, l’Udbn n’ait pas pu donner consigne pour que les militants aillent” voter pour la liste du chef de l’État ”

Lire le communiqué de radiation et la liste des démissionnaires

MM

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite