Gestion des déchets chimiques au Bénin : Un document cadre sur la stratégie de communication validé

213

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La gestion des produits chimiques intéresse divers secteurs d’activité au Bénin. Et palier aux risques liés à la manipulation de ces produits et de leur emballage constitue un important sujet de réflexion qui mérite la mise sur pied d’une stratégie de communication efficiente, histoire de favoriser une large  diffusion d’information sur le  sujet. C’est dans ce cadre qu’un atelier de validation du document sur le plan stratégique de communication  a été initié par le ministère du cadre de vie et du développement durable à travers sa Direction générale de l’environnement et du climat (DGec).

 

Déroulé sur deux jours, c’est-à-dire du mercredi 28 au jeudi 29 août 2019, cet atelier a rassemblé à l’hôtel Golden Tulip les cadres à divers niveau du ministère du cadre de vie  ainsi que d’autres acteurs potentiels intervenant dans le secteur de la gestion de l’environnement. Il  vise à définir un cadre de sensibilisation des populations et des parties prenantes sur les risques liés à ces produits puis réfléchir sur la  mise en place d’un cadre de leur gestion. Selon les précisions de la coordonnatrice du projet le Docteur Maurille Elégbédé, « la problématique des risques liés à ses produits chimiques sont aujourd’hui d’actualité parce qu’ils impactent la santé et l’environnement. Et donc les deux jours d’atelier ont servi à valider le document cadre du plan de communication du projet et dans une autre mesure de définir un cadre de gestion desdits produits». Au cours donc de ces deux jours d’assise, de réflexion, d’échange, le plan de communication a été validé après son amendement et son adoption collective. A en croire la coordonnatrice, madame Elégbédé, le résultat qu’on devrait désormais attendre du travail qui a été fait est que ce document soit mis en œuvre afin que les populations soient véritablement informées des thématiques relatives à la gestion des produits chimiques. Ensuite, leur permettre d’être sensibilisées sur la manière dont elles doivent se comporter vis-à-vis de ces produits afin d’éviter les problèmes sanitaires et les problèmes liés à l’environnement. En ce qui concerne le cadre institutionnel de gestion des produits chimiques, toutes les parties prenantes sont d’accord pour qu’un conseil soit créé et que celui-ci soit relié au ministère du cadre de vie et du développent durable en vue d’une imposition de la gestion efficiente des produits chimiques à tous les  Béninois. Cet atelier révèle donc que les produits chimiques se trouvent à tous les niveau dans les activités humaines et qu’il est donc capitale de mettre en place une mesure globale de gestion en vue de freiner les risques liés à leur usage.  « Il faut désormais que nos idées se tournent vers le cycle de vie des déchets chimiques…quand j’achète une boîte de javel et que je finis de l’utiliser, il y a le contenant qui constitue un déchet qu’il faut gérer avec les bonnes manières. De plus, tout le monde doit avoir à l’idée que les déchets chimiques constituent un véritable danger aussi bien pour l’environnement que pour la santé, et donc penser à les utiliser de moins en moins afin d’éviter leur effets nocifs sur la santé et l’environnement » mentionne Docteur Maurille Elégbédé à la fin de l’atelier.

 

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite