Queen Fumi au sujet de sa tournée promotionnelle au Gabon : « Franchement c’était une fierté intérieure pour moi… »

657

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Fumilayo Faïçalath Raïmi à l’état civil, la nouvelle révélation de la musique béninoise que tous les  fans et mélomanes connaissent sous le pseudonyme de ‘’Queen Fumi’’ a récemment tourné avec l’artiste chanteuse gabonaise Tina. La protégée du label Blue Diamond est de retour au bercail et nous fait le point de cette belle aventure ici. Lisez-la plutôt.

 

Matin Libre : Queen vous êtes de retour au bercail après votre tournée au Gabon. Comment ça s’est passé ?

Queen Fumi : La tournée s’est super  bien passée. Beaucoup mieux que je ne m’y attendais. J’avais quelques appréhensions, parce que c’était la première fois pour moi au Gabon. Donc comme les gens ne me connaissaient pas là-bas, j’ai un peu peur de comment l’on allait m’accueillir. Mais j’ai été agréablement surprise.

 

Et bien d’où est partie cette idée de tourner avec Tina ?

Alors, l’idée est partie de Tina elle-même quand on a fait le morceau ensemble. Puisque l’idée de la collaboration est partie d’elle également. Donc lorsqu’on a fait le morceau, les Gabonais l’ont très bien accueilli. Alors, suite à la demande sur le terrain, elle a voulu que je me déplace pour une petite tournée.

 

Alors cette collaboration dont vous parlez a trait au morceau ‘’Affaire de boy’’… De quoi cela retourne ?

‘’Affaire de boys’’ ça raconte l’histoire de deux copines qui, après quelques mois de séparation, se revoient et au file des nouvelles, elles se rendent compte qu’elles sont en train de sortir avec le même homme. Donc au lieu de se rentrer dedans comme on a l’habitude de le voir, elles ont décidé de collaborer afin de faire payer cet homme.

 

Vous avez fait cette tournée au Gabon précisément à Libreville, mais l’aventure a certainement pris en compte d’autres villes si je ne m’abuse ?

C’était exclusivement dans Libreville. C’est vrai qu’on avait une ou deux autres villes sur le programme, mais malheureusement on n’a pas pu les honorer. C’est pour cela qu’on est resté sur Libreville.

 

Et ce sont des showcases que vous avez offert au public… votre appréciation par rapport à ce public gabonais ?

(Sourire) c’est vrai que chaque peuple à ses réalités. Quand j’ai fait la comparaison, avec nos publics d’ici, particulièrement j’ai constaté que les Gabonais sont chaleureux et très accueillants. Et j’ai laissé même des vidéos sur mes pages officielles sur la toile. C’était très étonnant. Je n’avais jamais ressenti ça. Cela m’a beaucoup fait plaisir.

 

C’est vrai que ce n’était pas une compétition, c’était juste une manière pour vous d’égayer le public gabonais à travers la musique. Mais de toutes les manières, Queen Fumi était au Gabon pour représenter les couleurs nationales. Comment est-ce qu’elle s’est sentie ?

Très bien et j’étais fier de savoir que je viens du Bénin. Pour une première fois au Gabon, une béninoise qui est accueillie et traitée de cette manière, franchement c’était une fierté intérieure pour moi. Et justement je mettais les vidéos sur la toile pour que mes fans béninois puissent voir que  j’étais capable de bien les représenter sous d’autres cieux.

Et bien depuis son retour au bercail est-ce qu’elle a eu un écho ?

Oui j’ai eu de très bons retours. A chaque fois que je rencontre, que ce soit mon producteur, mon manageur et tous ceux qui me soutiennent et me suivent ici, ils sont fiers de me dire bon arrivée au bercail. Nous sommes contents de la petite tournée que tu es allée faire. C’est le début d’un bon nombre de tournées à venir

 

C’est le début d’une longue aventure avec Blue Diamond bien sûr ?

Blue Diamond, c’est mon label c’est ma maison de production avec laquelle je suis depuis plus d’un an déjà maintenant. Et plus qu’heureuse, je suis reconnaissante.

 

Alors l’artiste ne reste pas sans perspective, l’artiste ne reste pas sans projet. Elle a fait cette tournée qui est un projet qui est devenu une concrétisation, elle a encore d’autres rêves, d’autres projets en vue. Parlez-nous-en ?

Alors je ne vais pas tout déballer. Parce que c’est une question de surprise. Il faut dire que j’ai d’autres collaborations. Puisque c’était ma toute première sur une chanson originale avec Tina. Et donc j’ai beaucoup d’autres collaborations qui sont en préparation. Et pour ne pas faire des jaloux, cette fois-ci, je dirais que ce sera au Bénin avec des artistes béninois.

 

En voyant Queen Fumi sur les écrans de télévision ou l’entendre dans des stations de radio, beaucoup se posent la question de savoir quand est-ce que son aventure a commencé pour qu’on la révèle si tant?

 

L’aventure remonte à trois (03) ans en arrière. Je suis toute nouvelle dans le Game et j’ai été très bien accueillie par le showbiz béninois aussi. Et voilà, c’est comme ça que cela a commencé. J’ai été contacté par le manageur principal de Blue Diamond, monsieur Alviral Aho, qui a vu mes vidéos d’interprétation sur facebook et voici où on en est aujourd’hui.

 

Un mot aux fans et mélomanes…

Je veux leur dire du fond de mon cœur merci pour tout le soutien et leur attachement à tout ce que je fais.

 

Réalisation : Teddy GANDIGBE    

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite