Lutte contre la corruption et appropriation du Sni : Social watch Bénin organise un atélier à l’intention des Osc

508

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Social watch Bénin outille ses pairs, Orgasiatuon de la Socité civile (Osc), pour un contrôle rigoureux de la gouvernance des pouvoirs publics. Pour ce faire, elle a reuni, mercredi 28 août 2019, au Dcam-Bethesda de Cotonou, expert du Système national d’integrité (Sni) et représentants de ces autres Osc, autour d’un ‘’atélier d’échanges et d’appropriation du plan d’actions de promotion de l’integrité et de lutte contre la corruption de la Société civile’’.

 

Les Osc entendent jouer davantage leur partition, dans la lutte contre la mauvaise gouvernance, au Bénin. Initiant donc cet atelier à l’intention de plusieurs autres Organisations qui interviennent dans ce secteur, Social Watch Bénin a pour objectif de mobiliser tous ces acteurs et parties prenantes, à s’approprier du contenu du plan d’actions de promotion d’intégrité de la société civile. A cet effet,  Jean-Pierre Dégué, expert du Sni a dans un exposé détaillé, passé au peigne-fin ledit plan d’actions. A l’en croire, il faut que la Société civile le mette en œuvre dans le contrôle des pouvoirs publics, pour ne pas selon lui, les laisser s’évaluer eux-mêmes, sans un autre regard bienveillant. Car si le Sni est mis à leur disposition, c’est pour qu’elles (Osc), soient plus outillées dans ce qu’elles font déjà, à l’entendre. « Le Sni est un ensemble de mécanismes que prévoit un Etat pour assurer la bonne gestion de ses ressources. C’est un label de Transparency international, pour une bonne connaissance de la corruption et en même temps un outil de lutte contre le phénomène. Le gouvernement du Bénin a demandé l’évaluation de son Sni en 2016. Le diagnostic fait sur les institutions n’a pas occulté la société civile parmi les treize piliers évalués par le Sni, dont 130 indicateurs pour le Bénin. Donc le Sni de la Société civile est un processus échelonné qui aboutit à des résultats sous forme de notes attribuées et est aussi un outil d’auto-évaluation qui peut vous aider, à perfectionner vos gestions. Ces résultats recommandent des mesures efficaces pour l’amélioration de la gouvernance et du fonctionnement des structure concernées », a-t-il expliqué.  Il n’a pas manqué toujours au cours de ses explications, de faire plusieurs recommandations que confère le Sni, toujours pour une lutte efficace, d’après ses dires. Il espère qu’à la sortie dudit atelier, les participants auront  les mêmes compréhensions de ces actions du plan de promotion d’intégrité et de lutte contre la corruption de la Société civile et que leurs prochaines étapes de travail relatif à ce plan,  soient définies. Les travaux se sont poursuivis par des débats entre participants, tendant à mieux s’approprier l’outil.

 

J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite