Edition 2019 du Championnat national de tennis : Magloire Yakpa et Carmine Bécoudé sur le podium final

137

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les courts du Tennis club de l’Amitié (Tca) du stade Mathieu Kérékou ont accueilli du 19 au 24 août 2019, le championnat national de tennis, activité statutaire de la Fédération béninoise de tennis (Fbt). Au terme de six jours de compétition, les meilleurs de la saison sont connus dans toutes les catégories avec le sacre de Magloire Yakpa et Carmine Bécoudé chez les seniors hommes et dames.

 

Venus des quatre coins du Bénin à travers les six Ligues, l’édition 2019 du championnat national de tennis a réuni près de 200 participants dans les catégories des 10, 12, 14, 16, 18 ans et moins, filles et garçons, les seniors Hommes et Dames.  Pour ce rendez-vous de 2019, il y a eu une affluence qui a offert une embellie au chapitre des records, créditant au passage le travail abattu par les clubs. Sur les courts de tennis du Tca, les rencontres étaient âprement disputées. Les plus jeunes ont prouvé que l’avenir du tennis béninois reste dans leurs mains. Au niveau des seniors, le niveau reste le même en dépit de la belle finale offerte chez les messieurs par Magloire Yakpa (4e au classement Fbt avec 359 points) et Vence N’Tcha (12e au classement Fbt avec 148 points) en absence du leader Sylvestre Monnou (697 points) et champion en titre du Bénin (présent actuellement aux Jeux Africains de Rabat). Auréolé de sa belle prestation en sortant, Arnaud Sewanou, 2e au classement Fbt avec 457 points et tête de série numéro 1 du championnat, Vence N’Tcha (de la nouvelle génération) avaient pour ambition de succéder à Sylvestre Monnou. Mais en face, ils avaient un expérimenté de l’ancienne génération. Magloire Yakpa a su trouver l’alchimie adéquate en deux sets (7/5 ; 6/3) pour se tirer d’affaire dans une finale qu’il avait mal entamée. «Vence est un joueur qui a la taille et qui arrive à accélérer les balles basses au sol au niveau de sa hanche. J’ai essayé de tourner la balle en haut. Quand ça rebondit, ça fait de tons au sol et ça l’embrouillait un peu. Avec l’aide du vent, il n’arrivait pas à se calmer pour pouvoir gérer. J’ai continué dans ce système et maintenu le même jeu jusqu’à la fin. J’ai constaté qu’il s’énervait sur ces balles et j’ai pilonné», a relaté le champion 2019, Magloire Yakpa. Chez les dames, Carmine Bécoudé s’impose en deux sets (6/2 ; 6/2) devant Carmène Kpadonou et s’adjuge du titre de champion 2019.

 

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite