Assemblée nationale/Capan : Le nouveau directeur Fiacre Vidjingninou a pris service

292

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Promu par la dernière nomination au poste du Directeur de la Cellule d’analyse des politiques de développement de l’Assemblée Nationale (Capan), Fiacre Vidjingninou est entré dans ses nouvelles fonctions hier lundi 19 août 2019.  La cérémonie ayant consacré cette prise de fonction a eu lieu à la salle polyvalente de l’Assemblée nationale en présence du Directeur du cabinet et d’autres Collaborateurs. Il est à signaler que cette même séance a permis au nouveau Secrétaire général de l’administration parlementaire de sacrifier aussi à cet exercice avant le directeur de la Capan.

Lire ci-dessous son discours

 

“Cela fait maintenant 22 ans que je suis journaliste. 22 années au cours desquelles j’ai eu la chance de parcourir une bonne partie de notre continent. 22 années pendant lesquelles j’ai connu de plus près l’atrocité des guerres et conflits au Liberia, en Sierra Leone, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Congo, au Rwanda, au Burundi, un peu en Somalie et j’en passe…J’ai aussi connu l’Afrique des réussites.

Puis depuis le 20 mai dernier, le président du Parlement du Bénin, m’a fait l’honneur de m’appeler à m’occuper de la communication parlementaire. Je suis heureux et fier de mener cette nouvelle expérience qui pour moi est tout heureuse puisque je sais que je peux compter sur des collaborateurs de choix et désormais une famille qu’est le Service de la communication.

Depuis le 14 août dernier le président de l’Assemblée nationale a adjoint à mes fonctions le poste de Directeur par intérim de la Cellule d’analyse des politiques de développement de l’Assemblée nationale. Au-delà de la confiance que ce travailleur me fait c’est une invite, un défi pour réveiller ce laboratoire jadis fleuron de l’Assemblée nationale. J’accepte le défi et je pendrai le psalmiste à témoin :

Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. *

Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer. Il me mène vers les eaux tranquilles

et me fait revivre ; * il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal, * car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ; * tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie ; * j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.

C’est sur ces mots emprunts d’espérance et d’espoir que fort de ma foi que je vous remercie.”

Kola PAQUI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite