Forum national des jeunes à Amnesty international Bénin : La jeunesse au cœur du militantisme à l’ère du numérique

159

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Amnesty international Bénin continue de multiplier des actions qui impactent essentiellement la jeunesse dans la défense des droits humains. À l’instar des nombreuses formations dont elle bénéficie déjà de la part de cette Organisation, cette jeunesse regroupée cette fois-ci au sein d’un Forum composé d’une trentaine de filles et de garçons, a bénéficié de trois jours de formation en militantisme associé au numérique, dont la cérémonie de clôture sanctionnée par la remise de parchemins, a eu lieu, samedi 17 août 2019, à l’Infosec de Cotonou.

 

Amnesty International Bénin ne cesse de réaffirmer dans sa stratégie jeune, sa vision ” de les amener à participer activement à la création d’un monde où chacun peut jouir de ses droits humains sans distinctions”. À cet effet, elle a donc organisé 72 heures durant, son Forum national au profit des jeunes de 18 à 24 ans. Ceci, sur le thème : « Le militantisme à l’ère du numérique ».  Ainsi, présentations débats, ateliers de formation, jeux de leadership et activités connexes, ont meublé ces trois jours, qu’a duré le Forum.  Le Directeur exécutif national de l’Organisation, Fidèle Kikan, au cours de cette cérémonie de clôture, n’a pas caché sa joie de voir que le présent Forum, a été une réussite parfaite. Laquelle réussite permettra selon lui, aux participants venus du Bénin et du Sénégal, de mener des réflexions sérieuses sur l’avenir du droit de militer pour la liberté d’expression, à travers internet. «  J’espère que cette formation avec l’appui d’Amnesty international  vous permettra de vivre le militantisme comme il se doit et faire bouger les choses dans le pays. Car, avec ce Code du numérique, avec ce Code pénal, avec cette Loi sur les renseignements, avec cette Loi sur le droit de grève,  nous semblons être embrigadés et nos libertés et droits sont restreints.  Que cette formation puisse donc vous permettre à faire évoluer les choses, dans la droite ligne des libertés individuelles et sociétales », a martelé l’homme.  Quant aux participants, ce forum a été un moment décisif et très important, dans leur parcours de militantisme pour le respect des droits humains et pour la liberté d’expression, sur internet. « À l’issue de cette formation, j’ai retenu beaucoup de choses surtout sur le militantisme et le leadership. J’ai par exemple compris que dans un groupe, le leader doit être celui qui trace la voie à emprunter et non celui qui pense forcément et uniquement se mettre au-dessus de tous. Ce n’est que la vraie manière de coacher et de faire adhérer plus de militants à sa cause. J’ai aussi retenu que grâce à cet activisme en ligne, beaucoup d’indécis peuvent facilement rallier le militantisme pacifique, que prône Amnesty international », confirme Pedro Acclombessi, un des participants au Forum. Pour finir, cap a été mis sur l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), pour un concert sur les droits humains. Mais avant, tous les participants ont été gratifiés d’une attestation, symbolisant leur participation effective à ce Forum.

 

 Janvier GBEDO (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite