Rapport d’activités 2018 : 4513 dossiers traités par le médiateur depuis son existence

182

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

C’est devenu coutume que le médiateur de la république, conformément aux dispositions de l’article 20  de la loi 2009 -22  du 03 Janvier l’instituant, présente son rapport d’activités.  «  Le médiateur de la République établit  un rapport d’activités  chaque année. Ce rapport est transmis au Président de la République, chef de l’Etat, chef  du gouvernement. Il est publié au journal officiel  de la république  du Bénin. C’est en respect à cet article que  le magistrat Joseph Gnonlonfoun  a sacrifié hier, mardi 13 août  2019, à la tradition à son siège à Porto-Novo. C’était en présence des hommes des médias et  de son cabinet.

 

4513 dossiers traités depuis la création de cette institution par le président Yayi dont 557 pour le compte de l’année 2018. Une année qui, selon le médiateur, a battu le record en matière  des dossiers traités  par rapport  aux autres années depuis sa création. Il faut noter  qu’en matière statistique  les recours concernant la gestion  de la carrière  des agents de l’Etat  occupent une place de choix avec un pourcentage de 26,85%.Celle des affaires domaniales vient en deuxième position contre  21,42 % pour le compte de l’année 2018. Il faut faire remarquer selon le directeur des recours qu’il est à noter tout simplement que des leçons sont à tirer quant au fonctionnement de cette institution. Face au nombre important  de réclamations  reçues  et traitées  au cours de l’année 2018 , la prépondérance de ces réclamations  fait ressentir le regain d’intérêt  des citoyens  pour  la médiation institutionnelle  dans le cadre  du règlement  des conflits  fonciers.  Les recommandations faites pour cette année se résument à  huit  points. Il faut rendre fonctionnelle  les comités  de gestion foncier dans toutes les communes du Bénin,  instruire les organes  de tutelle des communes à assurer  un suivi  plus rigoureux  de la gestion  des dossiers, instruire les préfectures à transférer  aux communes  toutes les  archives relatives  aux affaires domaniales  et foncières, procéder  à l’adoption rapide des décrets  d’application  de la loi  2015-18 du 1er septembre 2017 portant statut  général de la fonction publique pour  une gestion plus rationnelle des ressources  humaines  de l’Etat, mettre en place  le plus tôt possible le cadre  institutionnel de gestion  des personnels de la fonction publique territoriale, procéder  à la relecture, assurer la déconnection  des services de délivrance des diplômes et revoir  à la hausse  le budget  à allouer à l’institution  du médiateur de la république .

Kola PAQUI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite