Culture / Hanlissa 2019 : Les préparatifs vont bon train

80 401

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dix ans dans l’existence d’un festival au Bénin représentent un exploit. Ainsi, pour donner un cachet spécial à la célébration du dixième acte du festival ” Hanlissa”, son promoteur, Aubin AKPOHOUNKÈ s’active pour mettre les petits plats dans les grands afin que la plus grande messe annuelle de la musique traditionnelle béninoise se fasse en décembre 2019. Pour Aubin AKPOHOUNKÈ, qui va loin ménage sa monture. Et c’est d’ailleurs ce qui l’a motivé a élaboré très tôt un plan détaillé pour marquer d’une Pierre blanche ce dixième anniversaire. Interrogé dans la soirée du dimanche 4 août 2019 au siège de l’association de son festival, il a fait le point des actions déjà entreprises en prélude à cette grande célébration qui est prévue pour se tenir à Cotonou en décembre prochain. À l’en croire, la commémoration du dixième acte de Hanlissa a été amorcée depuis le mois de juin. << Pour planter le décor de cette commémoration, mon association a initié trois actions. La première a consisté à sacrifier à la tradition de l’arbre le 1 juin dernier. À cette occasion, nous avons mis au total 500 plants en terre à Zogbodomey précisément dans le village de Zingha, avec la contribution de quelques gloires de la musique que nous avons coutume de célébrer >>, a-t-il laissé entendre. Toujours à cœur de donner un cachet particulier au dixième anniversaire de son festival, Aubin AKPOHOUNKÈ a organisé deux mini festivals dans les contrées du Bénin pour donner un avant-goût de ce qui se prépare pour décembre prochain à Cotonou. A cet effet, Djidja et Bohicon ont respectivement accueilli le 7 et le 21 juillet 2019, un mini festival de Hanlissa. Dans une ambiance surchauffée emprunte de sonorités béninoises, les habitants de ces localités ont goûté aux délices musicaux de notre pays. De la danse des ”Egoun goun”, en passant par les échasses de Houawé pour les Zangbéto, rien n’a été négligé au cours de ces deux mini festivals. Aussi faut-il noter la présence des icônes dont entre autres, Gbèmawonmèdé Houlovo Honon, Tohossi Akogbékan. Édition de maturité, Hanlissa 2019 promet d’être riche en innovation. Et pour tenir ce pari, le promoteur en appelle aux soutiens des personnes qui ont à cœur le développement de la culture béninoise dans son authenticité. Le décor étant désormais planté pour le grand festival à Cotonou, rendez-vous est donc pris pour décembre prochain.

 

- Advertisement -

E.G (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite